Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Martine Aubry étrille Macron et Muriel Pénicaud

Reuters06/09/2017 à 09:38
    PARIS, 6 septembre (Reuters) - L'ancienne ministre 
socialiste du Travail Martine Aubry a dénoncé mercredi le 
"retour en arrière" social d'Emmanuel Macron qu'elle accuse de 
précariser les salariés et d'imposer une politique d'austérité à 
la France. 
    La maire de Lille, qui ne s'était pas exprimée publiquement 
depuis l'élection du nouveau chef de l'Etat, n'a pas été tendre 
non plus avec la ministre du Travail Muriel Pénicaud, qui a 
porté les ordonnances de la réforme du Code du travail et fut à 
ses côtés conseillère pour la formation lorsqu'elle occupait les 
fonctions de ministre du Travail, de l'Emploi et de la formation 
professionnelle (1991-1993). 
    "C'était il y a 25 ans, tout le monde peut changer. On dit 
que je l'ai formée, je la trouve très déformée en tout cas", 
a-t-elle dit à son propos sur France Inter. 
    "Ce n'est pas méchant, c'est réel. (...) C'est triste 
d'entendre quelqu'un dont je connaissais les convictions dire 
des choses qu'elle ne peut pas partager", a-t-elle ajouté. 
    Pour Martine Aubry, Emmanuel Macron et le gouvernement 
d'Edouard Philippe ont fait "un mauvais départ" que traduisent 
les sondages. 
    Le chef de l'Etat et son Premier ministre décrochent à 
nouveau dans un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud 
Radio publié mardi : Emmanuel Macron perd dix points par rapport 
au baromètre de juillet à 46% d'opinions favorables, Edouard 
Philippe huit points à 52%. 
    "Les Français les jugent sévèrement et je crois qu'ils ont 
raison parce que dans le fond, aucune des priorités de la France 
aujourd'hui, l'emploi - quand on commence par supprimer les 
emplois aidés -; le pouvoir d'achat - quand on baisse l'APL et 
qu'on taxe les retraités avec la CSG -; la croissance, la 
préparation de l'avenir, l'université, la recherche, n'est 
traitée", a dit Martine Aubry. 
    "Au lieu de cela, qu'est-ce qu'on a? La précarisation des 
salariés et une politique d'austérité. (...) On retrouve une 
politique dont on sait qu'elle ne mènera pas à la croissance et 
à la création d'emplois et on reprend les vieilles recettes", a 
estimé l'ancienne dirigeante du Parti socialiste. 
    "Emmanuel Macron s'est présenté comme un président jeune, 
2.0, et finalement moi qui suis beaucoup plus âgée (...) je me 
rends compte qu'il reprend les recettes des années 80 du Medef. 
C'est quand même d'un classicisme incroyable, c'est pour moi un 
retour en arrière", a-t-elle poursuivi, avant de parler d'"une 
réforme d'arrière-garde". 
    Martine Aubry, qui fut à l'origine de la réforme des 35 
heures, juge "qu'Emmanuel Macron n'a pas compris que le droit du 
travail, c'est une protection des salariés dans un déséquilibre 
absolu dans l'entreprise du rapport de forces entre les chefs 
d'entreprise et les salariés." 
    "Le président ne me paraît pas connaître la réalité de la 
vie des salariés dans l'entreprise. (...) Quand on dit qu'on 
n'est ni de droite ni de gauche, c'est qu'on n'est ni de gauche 
ni de gauche", a-t-elle asséné. 
 
 (Sophie Louet avec Michel Rose) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

60.36 -0.13%
5387.38 +1.34%
93.9 +0.38%
6.108 +0.73%
30.5 +0.33%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.