Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

AIRBUS

96.16EUR
+2.11% 
Ouverture théorique 96.16
indice de référence CAC 40

NL0000235190 AIR

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    94.29

  • clôture veille

    94.17

  • + haut

    96.34

  • + bas

    94.09

  • volume

    1 359 855

  • valorisation

    74 470 MEUR

  • capital échangé

    0.18%

  • dernier échange

    23.04.18 / 17:35:03

  • Indice de référence

    CAC 40

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    90.40

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    101.92

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter AIRBUS à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter AIRBUS à mes listes

    Fermer

France-Macron durcit la lutte contre les retards de paiement

Reuters23/11/2015 à 13:17

* Des sanctions portées à deux millions d'euros * Les noms des entreprises sanctionnés systématiquement publiés * Les acheteurs publics aussi dans le collimateur PARIS, 23 novembre (Reuters) - Emmanuel Macron a annoncé lundi un renforcement des sanctions contre les entreprises coupables de retards de paiements à répétition pour enrayer une pratique qui fragilise le tissu français des petites et moyennes entreprises. "On a des PME qui sont la principale banque française de fait au bénéfice de grands groupes ou d'acheteurs publics", a déploré le ministre de l'Economie, "il y a urgence à agir pour réduire ces délais de paiements." Ces annonces interviennent alors que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) vient de publier pour la première fois les noms de sociétés sanctionnées pour non respect des règles légales en la matière ID:L8N13H0G5 . Parmi celles-ci figurent les opérateurs télécoms Numericable et SFR, toutes deux filiales du groupe Altice, ainsi qu'Airbus Helicopters. Les retards de paiement atteignent 13,6 jours actuellement en France, soit le niveau le plus élevé depuis dix ans, par rapport à un régime légal de 60 jours à compter de la date d'émission d'une facture ou de 45 jours "fin de mois". Leur impact sur la trésorerie des PME et TPE françaises est estimé à 15 milliards d'euros, ce qui fragilise de nombreuses d'entre elles. Emmanuel Macron a décidé de porter à deux millions d'euros, contre 375.000 jusqu'à présent, le plafond des amendes encourues par les sociétés coupables. Le ministre de l'Economie veut en outre autoriser l'administration à prononcer et faire exécuter plusieurs amendes à la fois contre les auteurs de multiples manquements alors qu'elles étaient aujourd'hui limitées globalement à ce plafond de 375.000 euros. Et toutes les sanctions pour retard de paiement seront désormais systématiquement publiées. LES ACHETEURS PUBLICS PAS ÉPARGNÉS La loi Hamon sur la consommation de 2014, qui a entraîné un renforcement des contrôles des délais de paiement, avec un ciblage sur les grandes entreprises et les ETI (entreprises de taille intermédiaire), a constitué un premier pas. Depuis le début de l'année, 2.249 entreprises ont été contrôlées, 118 procédures lancées et 110 sanctions prononcées pour un montant de 3,5 millions d'euros. Emmanuel Macron veut aller plus loin "pour améliorer la confiance et fluidifier les relations au sein des filières économiques". Le ministre souhaite que le rapport annuel de gestion des entreprises établisse désormais les retards de paiement à la date de clôture des comptes, tant côté clients que fournisseurs. Il a décidé en outre de renforcer les pouvoirs de l'Observatoire des délais de paiements, qui sera élargi aux donneurs d'ordres publics, responsables d'une majorité - neuf milliards d'euros - des retards de paiements estimés en France. La médiation interentreprises, chargée de régler les différends entre donneurs d'ordre et fournisseurs, et la médiation des marchés publics vont d'autre part fusionner. "Les mauvais payeurs sont aussi du côté public. Certains ministères accusent des délais de 16 jours de retard. Il faut donc qu'on soit intraitables avec les acheteurs publics", a encore dit Emmanuel Macron, en précisant que, s'agissant de l'Etat, les délais seront affichés ministère par ministère. Une partie des mesures annoncées devra passer par la loi. Elles seront soit intégrées à un projet DDOF (diverses dispositions d'ordre financier) soit au projet de loi NOE (nouvelles organisations économiques déjà baptisé loi Macron 2. (Michel Rose, Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+2.11%

Mes listes

valeur

dernier

var.

25 -0.79%
5438.55 +0.48%
41.9 -1.27%
1.22 -0.08%
2.05 -0.24%
76.08 +0.96%
1.285 +0.04%
18.962 +0.08%
27.4 -0.36%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.