1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les utilisateurs de LBD équipés de caméras samedi-Castaner
Reuters22/01/2019 à 18:50

    PARIS, 22 janvier (Reuters) - A l'approche d'un nouveau
samedi de mobilisation des "Gilets jaunes", le ministre de
l'Intérieur a annoncé mardi que les forces de l'ordre utilisant
des pistolets LBD-40, successeurs des "Flash-Balls", seraient
équipés de caméras-piétons. 
    Devant la commission des Lois de l'Assemblée nationale,
Christophe Castaner a confirmé que les policiers continueraient
à utiliser des "lanceurs de balles de défense" (LBD), armes
intermédiaires contestées en raison des blessures qu'elles
infligent.  
    "Je sais la polémique qui existe sur l'usage du LBD", a-t-il
dit aux députés. "J'ai demandé à ce que dans toute la mesure du
possible - c'est-à-dire dans les usages de droit commun normaux,
pas dans des moments d'hyperréaction en cas d'agression (...) -
les forces qui sont équipées de LBD, à partir de samedi
prochain, soient systématiquement équipées de caméras-piétons." 
    Les forces de l'ordre pourront actionner ces caméras au
moment de l'usage des LBD "pour que, s'il y a un débat, une
contestation, un contentieux, on puisse produire ces images, y
compris dans le cadre judiciaire", a-t-il expliqué. 
    "On va tester cela, ce n'est pas définitif", a encore
déclaré Christophe Castaner. "Si je le fais, c'est parce que
j'ai toute confiance dans la façon dont ils l'utilisent." 
    Alors que plusieurs personnes ont été blessées à la tête par
des tirs de LBD ces dernières semaines, le ministre a rappelé le
"devoir d'exemplarité" des forces de l'ordre et rappelé qu'il
s'agit d'armes de défense. 
    "Jamais un policier ou un gendarme ne porte les premiers
coups", a affirmé le ministre, qui défendait devant les députés
une proposition de loi "visant à prévenir les violences lors des
manifestations et à sanctionner leurs auteurs", également
appelée "loi anti-casseurs".  

 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer