Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les sites d'Hayange et Ascoval mis en vente par Liberty Steel - FT
Reuters07/05/2021 à 20:47

PARIS, 7 mai (Reuters) - L'homme d'affaires Sanjeev Gupta a mis en vente les usines du sidérurgiste Liberty Steel à Hayange (Moselle) et Saint-Saulve (Nord), où se trouve l'aciérie Ascoval, rapporte vendredi le Financial Times, citant des sources au fait de la situation.

GFG Alliance, le conglomérat dirigé par Sanjeev Gupta, dont Liberty Steel est une branche, a recruté la banque Rothschild pour procéder à la vente des deux sites, ajoute le quotidien financier britannique.

Liberty Steel avait racheté le site France Rail Industry à Hayange, fournisseur de rails pour la SNCF, et celui d'Ascoval en août dernier. Le groupe s'était à l'époque engagé à apporter 65 millions d'euros de nouveaux financements pour relancer les deux usines.

Le conglomérat GFG Alliance peine cependant à trouver de nouveaux fonds depuis la faillite en mars de l'entreprise financière britannique Greensill Capital, dont il était l'un des principaux clients.

L'Etat français a annoncé fin mars l'octroi d'un prêt de 20 millions d'euros pour les sites de Liberty en France, afin d'éviter toute rupture d'activité liée à ses difficultés financières.

Ni Rothschild ni le ministère de l'Economie et des Finances n'ont souhaité faire de commentaire.

(Jean-Stéphane Brosse)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer