Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Les offres de reprise d'AIM supprimeraient 400 emplois

Reuters19/02/2015 à 19:08

RENNES, 19 février (Reuters) - Quatre offres de reprise du groupe d'abattage AIM, qui préserveraient dans le meilleur des cas 188 salariés sur 600, ont été retenues par le tribunal de commerce de Coutances (Manche), un jour après la date limite de dépôt des dossiers. "Je suis abasourdi, c'est le pire des scénarios qu'on pouvait imaginer, avec 70% de l'emploi qui disparaît, c'est une catastrophe", a déclaré à Reuters Jean-François Monnereau, délégué CFDT, après avoir eu connaissance des offres jeudi. Les Abattoirs Industriels de la Manche (AIM), qui connaissent depuis plusieurs mois des problèmes de trésorerie, ont été placés en redressement judiciaire en janvier dernier. Une première offre a été formulée par la société Abéra, filiale de Sofiprotéol, pour l'abattoir de porcs de Sainte-Cécile (Manche), principale unité du groupe et dernier abattoir de porcs de Normandie, qui conserverait 118 salariés sur plus de 400 aujourd'hui, a t-on précisé de source syndicale. Seules les activités de découpe et de salaison seraient conservées, l'abattage étant transféré à Saint-Brice en Coglès (Ille-et-Vilaine). Une autre offre aurait été déposée pour le site de Sainte-Cécile par la société Declos-Mesnil, avec la reprise de 70 salariés seulement. L'abattoir Yves Fantou de Dol de Bretagne (Ille-et-Vilaine) se propose de son côté de reprendre le site d'abattage de bovins AIM d'Antrain (Ille-et-Vilaine) en gardant 110 emplois sur les 179 que compte cette unité. Une deuxième offre pour le site d'Antrain, déposée par la société Montfort-viandes, un abattoir du Faouët (Morbihan) ne conserverait que 70 salariés. Jeudi, les salariés de l'abattoir de Sainte-Cécile se sont mis en grève et ont bloqué le site pour protester contre ces offres de reprises jugées insuffisantes. Les difficultés d'AIM, qui n'avait pas pu payer ses salariés en décembre, seraient dues principalement à "la guerre des prix" menée dans la grande distribution, à la concurrence des produits allemands et espagnols à bas coûts et à l'embargo sur la Russie, explique la direction. Les représentants syndicaux dénoncent de leur côté des erreurs dans la gestion du groupe, détenu à 64% par Cap 50, une coopérative d'éleveurs. Une prochaine audience devant le tribunal de commerce de Coutances sera chargée d'examiner dans les prochains jours les différentes offres de reprise du groupe. (Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

CGG
2.152 +2.97%
0.284 -3.73%
1.256 -0.24%
20.94 -1.37%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.