Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

SANOFI

72.36 EUR
+0.35% 
Ouverture théorique 72.36
indice de référenceCAC 40

FR0000120578 SAN

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    72.15

  • clôture veille

    72.11

  • + haut

    72.70

  • + bas

    71.69

  • volume

    3 291 929

  • valorisation

    90 382 MEUR

  • capital échangé

    0.26%

  • dernier échange

    20.07.18 / 17:36:36

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    70.19

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    74.53

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur SANOFI

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter SANOFI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter SANOFI à mes listes

    Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Les industriels déçus par le PLFSS, les mutuelles mitigées

Reuters29/09/2017 à 15:54
    PARIS, 29 septembre (Reuters) - Les industriels du 
médicament ont fait part vendredi de leur déception, au 
lendemain de la présentation du projet de loi de financement de 
la Sécurité sociale (PLFSS) 2018, tandis que la Mutualité 
française a livré un constat en demi-teinte. 
    Ce texte prévoit un retour du régime général dans le vert 
l'an prochain, moyennant d'importantes économies principalement 
concentrées sur les dépenses de santé.   
    Pour le Leem (Les entreprises du médicament), les 
orientations fixées par le gouvernement "font une nouvelle fois 
du médicament la principale variable d'ajustement des comptes de 
l'Assurance maladie". 
    Sur les 4,2 milliards d'économies prévues pour la branche 
maladie de la Sécurité sociale en 2018, environ un milliard 
d'euros concerneront le médicament, dont 480 millions d'euros 
liés à des baisses de prix.  
    Si Patrick Errard, président du Leem, salue dans ce 
communiqué les efforts de la ministre de la Santé Agnès Buzyn 
"en faveur de la prévention, de la juste prescription et du bon 
usage du médicament", il estime que le PLFSS 2018 s'inscrit dans 
la continuité de "la politique du rabot menée depuis huit ans". 
    Les industriels du médicament estiment également que ce 
texte "n'est pas de nature à relancer la compétitivité de notre 
secteur au sein de l'Union européenne", un reproche déjà formulé 
mercredi par le Medef au sujet du projet de loi de finances. 
  
    De son côté, la Mutualité française se déclare satisfaite de 
la trajectoire fixée par le gouvernement pour les comptes de 
l'Assurance maladie et des évolutions annoncées en faveur de la 
prévention (vaccination, lutte contre le tabagisme), du 
développement de la chirurgie ambulatoire, de la télémédecine, 
et des collaborations entre professionnels de santé.  
    Cette organisation fédérant les mutuelles dénonce en 
revanche l'augmentation de deux euros (à 20 euros) du forfait 
journalier hospitalier (+1,50 euro en psychiatrie, à 15 euros). 
    L'impact de cette mesure (de l'ordre de 200 millions 
d'euros) vient s'ajouter aux effets des négociations 
conventionnelles avec les médecins et les pharmaciens, dont les 
tarifs ont été revalorisés.  
    "La facture s'élève déjà à plus de 400 millions d'euros pour 
2018 ! Et les Français ne sont pas naïfs : quand on augmente les 
dépenses des mutuelles, on augmente les dépenses des Français", 
déclare Thierry Beaudet, président de la Mutualité française, 
cité dans ce communiqué.  
    Lors de la présentation du PLFSS jeudi, Agnès Buzyn a 
précisé que les 200 millions d'euros correspondant au relèvement 
du forfait journalier hospitalier constituaient un transfert de 
charges "acceptable" représentant entre 0,5% et 1% du montant 
des cotisations des mutuelles et des complémentaires.  
    En annonçant cette mesure mercredi sur BFM TV, la ministre 
de la Santé Agnès Buzyn a précisé que cette augmentation visait 
à rattraper l'inflation, alors que ce tarif est resté inchangé 
depuis 2010.      
    France Assos Santé, qui réunit plusieurs dizaines 
d'associations de patients et d'usagers du système de santé, a 
alors évoqué "une punition pour les malades", dénonçant une 
mesure "injuste qui va surtout peser sur les plus pauvres".  
 
 (Myriam Rivet, édité par Sophie Louet) 
 

Valeurs associées

+0.35%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.