Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

France-Le plan de reprise d’Ascoval confirmé
information fournie par Reuters24/07/2019 à 12:40

    STRASBOURG, 24 juillet (Reuters) - Le tribunal de grande
instance de Strasbourg a validé mercredi la modification du plan
de cession de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve (Nord) à Olympus
Steel, maison mère du sidérurgiste British Steel, une révision
rendue nécessaire par le placement en redressement judiciaire de
l'entreprise britannique au mois de juin.
    "Les juges ont fait droit à la modification du plan", a
indiqué à Reuters le greffe de la chambre commerciale du
tribunal.
    La reprise d'Ascoval et de ses 268 salariés par British
Steel, via Olympus, propriété du fonds d'investissement
londonien Greybull Capital, avait été actée par le tribunal le 2
mai. 
    Le dépôt de bilan de British Steel laissait toutefois planer
un doute sur la crédibilité du plan de financement présenté par
Olympus.
    Selon le nouveau plan approuvé par le tribunal, Olympus
Steel apporte 47,5 millions d'euros avec le concours de banques
privées, une somme à laquelle s'ajoutent 47 millions de prêts
émanant de l'Etat et des collectivités locales, indique un
communiqué de British Steel Saint-Saulve (B3S), nouveau nom
d'Ascoval.
    "Sur ce montant total de 94,5 millions d'euros, 20 millions
d'euros ont déjà été versés à B3S par Olympus Steel et par
l'Etat lors du démarrage de la société le 15 mai 2019", précise
l'entreprise.
    Une prochaine tranche de 17,5 millions d'euros doit être
versée en août par Olympus, la Région Hauts-de-France et
Valenciennes Métropole, ajoute-t-elle.
    Selon des sources syndicales, Olympus Steel envisage de
faire de B3S le fournisseur d'acier brut de ses usines British
Steel d'Hayange en Moselle, qui produit des rails ferroviaires,
et FN Steel d'Alblasserdam, aux Pays-Bas, qui produit du fil
machine.

 (Gilbert Reilhac, édité par Simon Carraud)
 

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.