Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Le moral des patrons sape les espoirs de reprise

Reuters 27/08/2014 à 14:42

* Nette dégradation du climat des affaires en août - Insee * Plus de perspectives de rebond de la croissance au T3-économiste * Un recul particulièrement sévère dans le commerce de détail (Actualisé avec éléments supplémentaires, contexte) PARIS, 27 août (Reuters) - Le climat des affaires s'est dégradé en France au mois d'août et les chefs d'entreprise de l'industrie ont abaissé cet été leurs prévisions d'investissement pour 2014, un nouveau coup de semonce au lendemain de la nomination d'un nouveau gouvernement censé restaurer la confiance en clarifiant la ligne économique. L'indicateur général du climat des affaires de l'Insee a reculé de deux nouveaux points en août après ceux perdus en juin. A 91, il se retrouve à peu près au même niveau qu'il y a un an et très en dessous de sa moyenne de long terme. Le recul était attendu après les résultats préliminaires mitigés de l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achat publiée la semaine dernière. La détérioration du climat des affaires est généralisée à l'ensemble des secteurs d'activité et est particulièrement sévère dans le commerce de détail, selon l'enquête de l'Insee conduite après la publication des chiffres faisant état d'une stagnation de la croissance en France et au sein de la zone euro au deuxième trimestre, mais avant le remaniement gouvernemental surprise provoqué par les dissensions au sein de la majorité et la nomination d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie. PAS D'ESPOIR DE REPRISE AU T3 "Après la croissance nulle décevante du deuxième trimestre, il n'y a plus de perspective de reprise au troisième trimestre", relève Hélène Baudchon, économiste à la banque BNP Paribas. Les chefs d'entreprise de l'industrie ont par ailleurs abaissé leur prévision de croissance de leurs investissements en valeur pour cette année à 1%, selon une enquête trimestrielle réalisée en juillet et également publiée mercredi par l'Insee. Ils anticipaient une progression de 4% trois mois auparavant. Emmanuel Macron a dit mercredi sa volonté de restaurer la confiance des entreprises lors de passation de pouvoir avec son prédécesseur Arnaud Montebourg, dont le départ du gouvernement a été provoqué par ses vives critiques à l'encontre de la politique de maîtrise des déficits publics et de soutien aux entreprises pourtant réaffirmé par le chef de l'Etat. Si le président du Medef, Pierre Gattaz, a salué la nomination de l'ancien conseiller économique de François Hollande à Bercy, jugeant qu'il connaît l'entreprise, l'économie de marché et la mondialisation, il a aussi prévenu qu'il attendrait de "voir les faits et les mesures". Le Premier ministre doit prononcer mardi un discours très attendu à l'occasion de l'ouverture de l'Université d'été de la première organisation patronale française. Présentant mardi soir son nouveau gouvernement sur France 2, Manuel Valls a prévenu que le faible niveau de croissance se traduirait par détérioration des chiffres de l'emploi. Les chiffres du chômage pour le mois de juillet seront publiés à 16h00 GMT. (Marc Joanny, édité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

1.141 +0.29%
97.49 -0.19%
18.93 -0.17%
6.31 +0.96%
25 +4.17%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.