Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Le marché auto reste solide en novembre, +5,3% sur l'année

Reuters 01/12/2017 à 12:57
    * Immatriculations +10,3% en novembre, +5,3% sur onze mois 
    * Les Français, Daimler, BMW et Ford tirent leur épingle du 
jeu 
    * Première hausse des ventes de DS depuis 18 mois 
    * Le CCFA voit un marché en progression de plus de 4% sur 
l'année 
    * Cetelem prévoit une poursuite de la croissance en 2018 
(+3,8%) 
 
 (Actualisé avec précisions, prévisions) 
    par Gilles Guillaume 
    PARIS, 1er décembre (Reuters) - Le marché automobile 
français est resté vigoureux en novembre grâce aux nouveautés 
proposées dans les concessions et à l'embellie économique 
observée en France, laissant présager sur l'année une croissance 
plus solide que prévu à l'origine et une nouvelle hausse du 
marché en 2018. 
    Les immatriculations de voitures neuves dans l'Hexagone ont 
augmenté de 10,33% le mois dernier en données brutes, par 
rapport au même mois de 2016, a annoncé le Comité des 
constructeurs français d'automobiles (CCFA). Avec 180.012 
voitures particulières neuves immatriculées, le marché atteint 
1.917.383 unités depuis le début de l'année (+5,3%). 
    "Il se vend en France, en moyenne depuis 20 ans, 2,04 
millions de voitures, ce qui veut dire que cette année, si l'on 
fait 2,1 millions, on est très nettement au-dessus de notre 
rythme de croisière", déclare Flavien Neuvy, directeur de 
l'observatoire Cetelem de l'automobile. 
    Il s'attend à une hausse de 5,6% des immatriculations sur 
l'ensemble de 2017, ce qui permettrait au marché d'afficher une 
croissance similaire à 2016 (+5,1%). En 2015, les 
immatriculations avaient cru de 6,8%, leur premier rebond après 
cinq années de baisse ou de stagnation, contrecoup des dernières 
primes à la casse. 
    "Il n'était pas évident au début de l'année qu'on puisse 
finalement avoir une telle croissance en 2017", se souvient 
François Roudier, porte-parole du CCFA. "Le marché automobile 
accompagne la croissance économique observée dans les autres 
secteurs. Et on a tendance à l'oublier, un redémarrage de la 
croissance entraîne toujours un redémarrage de la mobilité, pour 
les passagers ou les marchandises." 
    Le CCFA estime ainsi que le marché pourrait terminer l'année 
à plus de 4% de croissance, alors qu'il l'attendait jusqu'ici 
entre +3% et +4%. 
     
    VAGUE DE RENOUVELLEMENTS LIÉE AUX LOA/LDD 
    Les immatriculations des constructeurs français ont bondi de 
20% en novembre, tandis que celles des groupes étrangers ont 
stagné. 
    PSA  PEUP.PA  a tiré son épingle du jeu (+34,1%), toujours 
grâce à l'apport des ventes d'Opel, mais aussi à la performance 
des SUV de Peugeot (+24,5% pour la marque), au renouvellement de 
la gamme Citroën (+10,8%) et à la première hausse des 
immatriculations de DS depuis 18 mois (+13,8%) grâce au succès 
des éditions limitées DS3 Black Lézard et Connected Chic Crème 
Parthenon. 
    Chez Renault  RENA.PA , les immatriculations ont progressé 
de 5,3% (+14,1% pour la marque low cost Dacia et +3,2% pour la 
marque au losange). Côté étrangers, si le groupe Volkswagen a 
fait du surplace (-0,6%), les constructeurs haut de gamme 
allemands Daimler  DAIGn.DE  et BMW  BMWG.DE  ont surperformé 
l'ensemble des marques étrangères avec respectivement +19,6% et 
18%. Ford  F.N  a affiché quant à lui sur le mois une hausse de 
16,1%. 
    L'essence a continué en novembre de rattraper le diesel, 
avec qui il est quasiment désormais à égalité sur onze mois 
(47,47% de part de marché pour l'une, 47,48% pour l'autre). Les 
hybrides ont bondi quant à eux à 3,8% du marché, contre 2,8% un 
an plus tôt. 
    L'année 2018 s'annonce également tonique pour le marché 
automobile français, puisque l'Observatoire Cetelem anticipe une 
hausse de 3,8% des immatriculations de voitures neuves l'an 
prochain à 2,2 millions d'unités. 
    Plusieurs facteurs plaident pour ce scénario: une 
conjoncture économique propice, une poursuite des 
renouvellements produits (premières livraisons du nouveau Duster 
 et première année pleine pour le SUV Koleos et le pick-up 
Alaskan chez Renault, nouveau Touareg chez Volkswagen, nouvelles 
Citroën C4, Peugeot 508, et DS7 Crossback chez PSA...), mais 
aussi l'arrivée d'une première grande vague de renouvellement 
liée au mode d'acquisition en location avec option d'achat et 
longue durée. 
    Au terme de quelques années, les particuliers ayant opté 
pour ce mode de financement peuvent ou doivent changer de 
voiture, et les LOA/LDD représentent désormais plus d'un tiers 
(34%) des acquisitions de voitures neuves en France. 
 
 (Edité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées

-0.14%
-1.77%
-1.12%
-1.12%
-0.80%
-0.30%
+1.42%
+0.25%
-100.00%
-0.67%
-0.50%
-1.44%
+0.36%
+0.22%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.