Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le gouvernement promet des mesures pour l'agriculture face au gel
Reuters09/04/2021 à 13:39

PARIS, 9 avril (Reuters) - Le ministre français de l'Agriculture, Julien Denormandie, s'est engagé vendredi à accompagner les producteurs de fruits, de légumes et les vignerons dont les cultures ont été détruites par la vague de froid et de gel qui sévit sur la France depuis quelques jours.

"On va organiser une mobilisation totale de tous les acteurs", a-t-il dit sur BFMTV, notant que des centaines de milliers d'hectares ont été touchés par le gel.

Les températures ont chuté jusqu'à -5°C dans certaines régions viticoles, notamment à Chablis, en Bourgogne, et dans le bordelais, ce qui pourrait nuire aux bourgeons déjà bien développés en raison des températures bien plus clémentes enregistrées la semaine dernière.

"On a eu un double évènement exceptionnel, de très fortes chaleurs la semaine dernière" où "les bougerons sont sortis du jour au lendemain", puis "une chute massive des températures, venues tuer, griller ces bourgeons", a expliqué Julien Denormandie.

Jérôme Despey, vice-président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) a souligné pour sa part sur Twitter qu'aucune région n'a été épargnée par la vague de froid actuelle et que plusieurs milliers d'hectares ont été touchés avec "des pertes à 100%".

Julien Denormandie a annoncé que le régime des calamités agricoles, qui permet une indemnisation des agriculteurs concernés, serait activé.

Pour les viticulteurs, qui sont exclus de ce régime, le ministre a promis de travailler avec son collègue Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics, à d'autres mécanismes de compensation, notamment fiscaux.

Julien Denormandie souhaite également mobiliser les assureurs et les banques pour venir en aide aux agriculteurs.

"Ça va se chiffrer évidemment avec des pertes qui sont importantes et donc un accompagnement qui devra être à la hauteur de la part de l'État, des assureurs, des banquiers", a dit le ministre sur FranceInfo.

"L'estimation précise, elle, n'est pas encore faite. Il est trop tôt", a-t-il ajouté, disant redouter de nouveaux épisodes de gel dans les prochains jours.

Une vague de froid en avril 2017 a tellement endommagé les vignobles que la production annuelle de vins français a plongé à son niveau le plus bas de l'histoire. Les gelées ont également causé des problèmes en 2016, et à nouveau en 2019.

(Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer