Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Le gouvernement justifie la baisse des aides au logement

Reuters22/08/2018 à 10:26
    * Baisse prévue de 1,2 milliard des crédits du ministère en
2019
    * Mézard défend une mesure "juste" de calcul des aides
logement
    * Accélérer la rénovation urbaine après l'incendie
d'Aubervilliers

    PARIS, 22 août (Reuters) - Le ministère de la Cohésion des
Territoires s'est défendu mercredi de tout coup de rabot en
matière de logement, malgré la baisse de 1,2 milliard d'euros de
son budget prévue en 2019.
    Cette baisse viendra pourtant essentiellement d'une réforme
des aides publiques au logement (APL), désormais calculées sur
les revenus du moment et plus sur ceux de l'année n-2. 
    Mais à quelques heures d'une réunion à l'Elysée sur les
arbitrages budgétaires, le ministre, Jacques Mézard, a estimé
sur LCI qu'il s'agissait d'une mesure de "justice".    
    "Il faut être précis : il n'y aura pas de baisse des
allocations, il y aura une mesure juste (...) : c'est la
contemporanéité des allocations logements", a-t-il déclaré.
    "C'est ça qui fait à peu près le milliard d'euros, avec une
mesure qui n'est pas une mesure de rabot, qui n'est pas une
mesure budgétaire", a renchéri sur BFM TV le secrétaire d'Etat à
la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, pour qui c'est
aussi "une mesure de justice".
    Les APL ont fait l'objet d'économies en 2017 et 2018 -
baisse forfaitaire de cinq euros, réduction de loyer solidarité
dans le logement social, non-indexation sur l'inflation - qui
ont conduit les associations à dénoncer des mesures prises au
détriment des ménages les plus pauvres.
    Après un incendie qui a fait sept blessés graves dimanche
dans un immeuble d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), Jacques
Mézard a promis la mobilisation du gouvernement aux côtés des
communes contre l'habitat indigne et les marchands de sommeil,
"véritable fléau qu'il convient de combattre fermement".
    
    RELANCER LA CONSTRUCTION
    Tout en reconnaissant "des retards" en matière de rénovation
 dans cette commune, Jacques Mézard, qui s'est entretenu avec la
mairie d'Aubervilliers, a assuré que les recommandations du
rapport de l'ancien ministre Jean-Louis Borloo sur les
banlieues, notamment en matière de rénovation, n'avaient "pas
été mises aux oubliettes".
    Le doublement du budget de la rénovation et du
renouvellement urbain de cinq à dix milliards d'euros, promis
par le chef de l'Etat, Emmanuel Macron, et finalisé en juillet
par une convention quinquennale, "va permettre de relancer la
construction", a-t-il ajouté.
    Selon la fondation Abbé Pierre, la France compte environ
600.000 logements indignes, habités pour moitié par des
propriétaires.
    Le projet de loi Elan, qui fera l'objet à la rentrée d'une
commission mixte paritaire au Parlement, introduit des peines
complémentaires pour les marchands de sommeil, notamment la
confiscation des biens ayant servi à commettre l'infraction et
l'interdiction, pour une durée de dix ans au plus, d'acheter ou
d'être usufruitier d'un bien immobilier à usage d'habitation.
    Le texte rend en outre redevables d'une astreinte maximale
de 1.000 euros par jour les propriétaires n'ayant pas exécuté à
temps les travaux demandés par les autorités municipales et
supprime les indemnités d'expropriation dues par l'Etat.

 (Julie Carriat, édité par Emmanuel Jarry)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.