Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

France-Le gouvernement accélère sur le pass vaccinal face à Omicron
information fournie par Reuters21/12/2021 à 13:43

(Actualisé avec citations supplémentaires)

PARIS, 21 décembre (Reuters) - Le gouvernement a décidé d'accélérer la mise en place du pass vaccinal en France face à la rapide propagation du variant Omicron du coronavirus responsable du COVID-19, avec un projet de loi présenté en conseil des ministres extraordinaire dès lundi en vue d'une adoption définitive du texte par le Parlement d'ici mi-janvier, a annoncé Gabriel Attal mardi.

Le gouvernement prévoyait initialement d'examiner ce projet de pass vaccinal, censé remplacer le pass sanitaire, le 5 janvier pour une adoption fin janvier.

"Nous avons décidé d'accélérer et d'avancer ce calendrier", a dit le porte-parole du gouvernement à l'issue d'une réunion autour du Premier ministre Jean Castex avec des associations d'élus locaux, alors que le taux d'incidence du COVID-19 atteint un record avec 537 personnes contaminées pour 100.000 habitants en une semaine.

"(Cela) permettra au Parlement d'être en situation d'examiner ce texte la semaine prochaine (...) et nous visons désormais une adoption définitive du pass vaccinal dès la première quinzaine du mois de janvier", a-t-il ajouté.

"Nous n'avons pas une seconde à perdre face au variant Omicron. Plus tôt nous aurons le pass vaccinal, mieux nous serons protégés", a insisté Gabriel Attal.

La vague épidémique à laquelle est actuellement confrontée la France est essentiellement due au variant Delta, déjà présent sur le territoire depuis de nombreux mois, mais le variant Omicron détecté en novembre seulement en Afrique australe est en train de se propager rapidement.

Ce variant semble ainsi désormais représenter plus d'une contamination sur trois à Paris, a dit Gabriel Attal.

"ZONE DE TURBULENCES"

Face à cette menace, le gouvernement mise en priorité sur la vaccination et sur l'administration d'une dose de rappel susceptible de mieux protéger contre le variant Omicron et les formes graves de la maladie, tout en incitant les personnes non vaccinées à franchir le pas en les privant du pass sanitaire.

"Nous appuyons à fond sur l'accélérateur", a déclaré Gabriel Attal, en annonçant que l'objectif des 20 millions de doses de rappel administrées avait été franchi ce mardi avec quatre jours d'avance. Deux millions de créneaux supplémentaires de vaccination seront créés d'ici la fin de l'année, a-t-il promis.

A l'issue de cette réunion à Matignon, le porte-parole du gouvernement a assuré qu'il existait un consensus entre l'exécutif national et les élus locaux sur la "nécessité de limiter au maximum les rassemblements en cette période de fêtes et évidemment au moment du réveillon de la Saint-Sylvestre" et sur le fait que la prolongation des vacances scolaires devait être un "ultime recours".

"Les prévisions sont inquiétantes, nous entrons dans une zone de turbulences (...) mais nous avons les armes pour nous battre, nous avons la volonté de nous mobiliser et nous avons les moyens de déjouer les pronostics", a-t-il dit.

(Reportage Tangi Salaün et Bertrand Boucey, édité par Matthieu Protard)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.