Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Le Front national veut récupérer la mairie du Pontet

Reuters29/05/2015 à 11:13

* Le FN tente de garder une de ses dix villes * Le candidat frontiste se dit sûr de l'emporter * Le scrutin s'annonce toutefois serré par Jean-François Rosnoblet LE PONTET, Vaucluse, 29 mai (Reuters) - Le Front national s'est remis en ordre de bataille pour tenter de reprendre les commandes de la mairie du Pontet, près d'Avignon, l'une des dix villes enlevées en 2014 par le parti de Marine Le Pen lors d'une élection depuis invalidée. Trois listes sont en concurrence les 31 mai et 7 juin prochains pour cette élection municipale partielle, dont celle de Joris Hébrard, "l'ex-futur maire" de la ville, comme aime le présenter la présidente de la formation d'extrême droite. Dans ce Vaucluse qui lui a souvent offert ses plus grands succès, le FN veut conforter le maillage d'un territoire où Marion Maréchal-Le Pen est élue députée depuis 2012, avec l'ambition de devenir la présidente de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur après les régionales de décembre prochain. "Nous sommes la nouvelle génération de la politique", affirme Joris Hébrard, qui fêtera ses 34 ans le jour du premier tour. Depuis qu'il a quitté la mairie, en février dernier, il a été le seul en Vaucluse à être élu au premier tour du scrutin départemental, fin mars, avec près de 54% des suffrages. Un avantage psychologique face à une droite partagée sur la tactique à adopter pour enrayer la dynamique de victoire du FN, qui doit de son côté gérer les retombées de l'affrontement entre le fondateur du FN, Jean-Marie le Pen, et sa fille Marine. "Les discussions ne tournent pas autour de ça, c'est du folklore politique qui n'intéresse pas grand monde ici", coupe Joris Hébrard. "C'est davantage un débat de militants que d'électeurs. Peu importe d'ailleurs qui a tort ou qui a raison, l'essentiel est que le mouvement ne se divise pas". Le maire déchu par la décision du Conseil d'Etat, qui jugé 17 émargements frauduleux, sait que ses adversaires tenteront d'utiliser cet affrontement à leur profit mais, dit-il, "le piège est grossier et on reste vigilant". BATTRE LE FRONT NATIONAL Vainqueur avec sept voix d'avance en 2014 dans cette ville de 17.000 habitants, il estime que les "cartes ont depuis été rebattues", même si le Front national reste une cible de choix. "Ceux qui ont fait annuler mon élection se sont retirés pour laisser la place à deux têtes de listes peu connues qui n'hésiteront pas à faire alliance entre les deux tours", explique-t-il. "Ce qu'ils veulent, c'est battre le Front national. C'est même leur seul argument de campagne". Soutenue par l'UMP, Caroline Grelet Joly explique vouloir "prôner la réconciliation" plutôt que le "repli sur soi". Cette femme de 53 ans a déjà rallié à sa liste l'ex-candidat divers droite Frédéric Quet qui, en se maintenant face au FN et à l'UMP au second tour de 2014, avait en partie scellé le destin de ses nouveaux partenaires en totalisant près de 15% des voix. "Un programme qui n'aurait pour objectif que de battre le Front national ne serait pas crédible", juge-t-elle. Les forces de gauche ont pour leur part rejoint la liste "citoyenne et sans étiquette" de Jean-Firmin Bardisa, l'ex- directeur des services techniques de la mairie du Pontet pendant presque vingt ans. Parfois du bout des lèvres, comme le Front de gauche qui aurait préféré une vraie candidature de gauche. "Nous sommes les grandes oreilles du coin, on entend tout. Et cela s'annonce serré", lâche un maraîcher par-dessus son étal sur le marché du Pontet, l'un des lieux les plus courus par les politiques qui n'auront eu que trois semaines de campagne pour tenter de rallier à eux les électeurs de la commune. (Edité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

3.17 -0.63%
2.04 0.00%
0.34 -0.29%
2488 +0.81%
51.06 -1.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.