Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DASSAULT AVIA

1 697.00EUR
+1.01% 
Ouverture théorique 1 697.00
indice de référence SBF 120

FR0000121725 AM

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    1 694.00

  • clôture veille

    1 680.00

  • + haut

    1 709.00

  • + bas

    1 663.00

  • volume

    13 394

  • valorisation

    14 105 MEUR

  • capital échangé

    0.16%

  • dernier échange

    24.05.18 / 17:35:25

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 528.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    1 866.00

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DASSAULT AVIA à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DASSAULT AVIA à mes listes

    Fermer

France-La vente du Rafale à l'Egypte suscite aussi des critiques

Reuters13/02/2015 à 18:16

PARIS, 13 février (Reuters) - Des défenseurs des droits de l'homme et divers responsables politiques français s'élèvent contre la vente d'avions de combat Rafale au régime du président Abdel Fattah al Sissi dont ils dénoncent le caractère répressif et l'instabilité. La France a annoncé jeudi avoir conclu avec Le Caire un accord pour la vente de 24 Rafale, d'une frégate multimissions et de missiles, pour un montant de plus de 5 milliards d'euros. ID:nL5N0VM4RX Jean-Marie Fardeau, directeur du bureau de Human Rights Watch (HRW) à Paris, s'inquiète d'une "diplomatie du portefeuille" alors que la situation est "exceptionnellement dure, répressive en Egypte". "L'Egypte est peut être un allié de la France, mais un allié extrêmement encombrant avec lequel malheureusement on fait un business qui nous semble aujourd'hui hors de propos dans ce contexte", a-t-il dit sur BFM TV. "La manière dont le gouvernement de M. Sissi gère ce pays est irresponsable en matière de stabilité du pays à moyen et à long terme y compris pour la région", a-t-il ajouté, estimant que Paris pouvait attendre d'autres clients pour le Rafale. La veille de l'annonce du contrat, Amnesty international France avait estimé que la répression "sans précédent depuis trente ans" en Egypte devait "conduire la France à opposer un veto à d'éventuelles ventes d'armement à l'Égypte". "UNE HONTE" Rama Yade, ex-secrétaire d'Etat Droits de l'homme sous la présidence de Nicolas Sarkozy, a également souligné sur BFM TV la dureté de la répression en Egypte. "La France, pays des droits de l'homme, ne s'honore pas avec un tel contrat", a-t-elle dit. "C'est une honte." Dans un communiqué, Europe Ecologie-Les Verts (EELV) regrette "les discours d'auto-satisfaction et l'unanimisme aveugle de la classe politique". Les écologistes dénoncent "la livraison d'armes de guerre à une dictature militaire dont les violations faites aux droits de l'hommes ou les tirs à balles réelles sur des manifestants sont actuellement légion". "Lorsque l'argent parle, la France se tait", renchérit son porte-parole assène Julien Bayou. Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV, s'est dite "très mitigée" sur France Info. "Est-ce que vraiment l'Egypte aujourd'hui dans la difficulté économique et sociale dans laquelle elle est, une Egypte qui, il y a une semaine n'a pas hésité à tirer sur les manifestants et notamment des personnes qui ont été au coeur de la révolution, est-ce que vraiment la priorité aujourd'hui en Egypte c'est d'acheter 24 Rafale ?", a-t-elle demandé. La responsable écologiste a par ailleurs une nouvelle fois fustigé un "ratage industriel" pour l'avion de combat polyvalent. L'Egypte est confrontée à une insurrection islamiste basée essentiellement dans la péninsule du Sinaï. Mais la répression est dénoncée par les défenseurs des droits de l'homme. (Gérard Bon, avec Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+1.01%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.