1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-La SNCF convoquée par un juge pour l'accident d'Eckwersheim

Reuters10/11/2017 à 17:37
 (Actualisé avec non commentaire de Systra) 
    PARIS, 10 novembre (Reuters) - La SNCF est convoquée le 20 
décembre par un juge d'instruction en vue d'une possible mise en 
examen pour l'accident d'une rame d'essai du TGV qui avait fait 
onze morts le 14 novembre 2015 en Alsace, a-t-on appris auprès 
du groupe de chemin de fer. 
    Selon Libération, Systra, filiale de la SNCF, est par 
ailleurs convoquée le 18 décembre. Contacté par Reuters, Systra 
n'a pas souhaité faire de commentaire. 
    Un rapport d'experts judicaires publié fin octobre avait 
accablé le groupe de chemin de fer et sa filiale chargée de la 
réalisation des essais, ouvrant la voie à leur mise en examen. 
  
    L'accident d'Eckwersheim (Bas-Rhin), qui avait également 
fait 21 blessés graves, était dû à une vitesse excessive et à un 
freinage trop tardif. Le rapport de 140 pages l'explique par une 
impréparation et une mauvaise évaluation du risque conjuguée à 
une expérience ou une formation insuffisante du personnel.  
    Ses auteurs, Bernard Lerouge et Bernard Dumas, ont pointé du 
doigt "une méconnaissance de la part des équipes d'essais et de 
conduite des risques liés aux circulations en survitesse avec le 
contrôle de vitesse désactivé". 
    La rame, qui effectuait un parcours d'essai sur le deuxième 
tronçon de la ligne à grande vitesse du TGV Est, était sortie 
des voies à l'entrée d'une courbe, située en amont de Strasbourg 
avant un passage de pont, alors qu'il roulait à 265 km/h au lieu 
des 176 théoriquement prescrits. 
    Par ailleurs, trois membres de l'équipe de test, deux 
salariés de la SNCF, un de Systra, ont été mis en examen à ce 
jour pour homicides et blessures involontaires. 
 
 (Cyril Camu, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

45.195 -7.93%
4896.92 -0.26%
CGG
1.183 -1.00%
1.13585 +0.00%
2.004 -3.47%

Les Risques en Bourse

Fermer