Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-La droite promet d'être coopérative mais refuse l'hégémonisme

Reuters03/07/2017 à 18:12
    VERSAILLES, Yvelines, 3 juillet (Reuters) - Les Républicains 
ont mis en garde lundi Emmanuel Macron contre une "tentation 
hégémonique" qui musellerait le Parlement tout en s'engageant à 
lui apporter leur soutien s'il emprunte le "chemin difficile du 
redressement français". 
    "Il faudra beaucoup plus que des demi-réformes. Peut-être 
une réforme institutionnelle, mais il faudra d'abord le courage, 
et le courage ne réside dans aucune institution", a déclaré le 
président du groupe LR au Sénat, le "filloniste" Bruno 
Retailleau, à la suite du discours du chef de l'Etat devant le 
Parlement réuni en Congrès à Versailles. 
    Emmanuel Macron a annoncé des réformes institutionnelles, 
notamment la réduction du nombre de parlementaires français. 
  
    "Ne nous demandez pas d'abdiquer notre liberté, d'abdiquer 
nos convictions. Refusez cette tentation hégémonique qui ne 
serait pas bonne, ni pour votre gouvernement ni d'ailleurs votre 
majorité", a souligné Bruno Retailleau, alors que la République 
en marche contrôle désormais l'Assemblée nationale et ne cache 
pas ses visées sur le Sénat. 
    En présence du Premier ministre (LR) Edouard Philippe, le 
chef de file des sénateurs LR a voulu faire écho au "silence de 
celles et de ceux qui n'ont pas voté, (...) parce que bien 
souvent, les grandes douleurs sont muettes." 
    "La douleur du déclassement économique, le chômage de masse, 
l'ascenseur social bloqué, la douleur de la dépossession 
culturelle enfouie sous tant de non-dits", a-t-il égréné, avant 
d'appeler l'exécutif à renouer le dialogue "avec une France 
silencieuse qui attend qu'on lui parle, qui attend surtout qu'on 
agisse." 
    "Soyez sûr que si vous choisissez ce chemin escarpé, ce 
chemin difficile du redressement français, nous serons 
disponibles pour appuyer vos propositions, pour les améliorer, 
mais nous serons aussi une opposition vigilante", a-t-il dit à 
l'adresse du chef du gouvernement. 
    S'exprimant au nom des députés LR, Virginie Duby-Muller 
s'est montrée plus incisive, dénonçant à la tribune les 
"agissements", avec la caution de LREM, des frondeurs 
"constructifs" du parti, qui ont pris le contrôle de la questure 
au mépris des usages. 
    "Aucun calcul politicien ne doit vous conduire à transiger 
avec les droits fondamentaux de l'opposition, qu'elle émane de 
votre gauche, ou de votre droite", a-t-elle lancé. 
    "Ceux qui profitent du 'rouleau compresseur' pour écraser 
les différences rabaissent la pratique parlementaire", a-t-elle 
estimé. "Les sirènes du renouveau ont ainsi leurs limites". 
    "Aucun élu ne saurait se contenter d'être réduit à un 
automate dans une chambre d'enregistrement. Nous avons des 
propositions fortes, et nous demandons à être entendus", a dit 
l'élue. 
 
 (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

20.65 +0.73%
1.165 +0.01%
2.35 +4.44%
22.52 +1.26%
561.83 +0.42%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.