Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-La communicante de LFI Sophia Chikirou entendue par la police
Reuters19/10/2018 à 11:53

    PARIS, 19 octobre (Reuters) - L'ancienne conseillère de
Jean-Luc Mélenchon Sophia Chikirou va être entendue ce vendredi
par les policiers anticorruption, au lendemain de l'audition du
chef de file de La France insoumise, a-t-on appris auprès de son
avocat.
    L'ancien candidat à la présidentielle a été entendu jeudi
pendant cinq heures à Nanterre, près de Paris, dans le cadre des
enquêtes ouvertes par le parquet sur les activités des
assistants parlementaires européens de LFI et les comptes de la
campagne présidentielle.  
    Vendredi, l'ancienne directrice de la communication de sa
campagne présidentielle, Sophie Chikirou, qui a également fondé
la web-télévision de gauche "Le Média" avant de la quitter à
l'été, devait à son tour s'exprimer devant les enquêteurs.
    Sa société Mediascop a été citée en mai par la Commission
nationale des comptes de campagne et des financements politiques
(CNCCFP), qui avait indiqué que le prix facturé pour onze
prestations présentait "des écarts significatifs", évalués à
plus de 35.000 euros au total, avec la grille tarifaire de cette
société de communication.  
    "Nous répondrons aux questions. Nous n'avons rien à cacher.
Nous sommes sereins car toutes les accusations sont fausses,
basées sur des chiffres au mieux mal compris, au pire tronqués
voire manipulés et cela ne pourra que devenir rapidement une
évidence", a dit à Reuters son avocat, maître David Marais.
    "C'est d'ailleurs pour cela que nous avons porté plainte en
septembre contre monsieur de Chalvron (l'un des deux rapporteurs
chargés d'examiner les comptes de campagne LFI, ndlr) pour
dénonciation calomnieuse", a déclaré David Marais.
    L'avocat de Jean-Luc Mélenchon, Mathieu Davy, a abondé dans
le même sens vendredi.
    "Il n'y a pas de surfacturation de notre côté, tout est
justifié, tout est très clair et validé par la commission des
comptes de campagne", a-t-il dit à Reuters.
    
    DES "MANOEUVRES DÉLIBÉRÉES" 
    Dans une lettre à Anticor datée du 18 septembre, obtenue par
Reuters, le procureur de Paris François Molins motive le
classement sans suite de la plainte déposée par l'association
anticorruption visant les comptes de campagne d'Emmanuel Macron,
Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon.
    Il y détaille les raisons de l'ouverture d'une enquête
préliminaire pour soupçons de surfacturation visant Jean-Luc
Mélenchon, déclenchée par le signalement de la CNCCFP.
    La commission a validé un total de 10.606.340 euros et a
rejeté quelque 435.000 euros de dépenses et de recettes des
comptes du candidat en décembre 2017.
    "Sur le fondement de ce signalement du 16 mars 2018 et au
motif que les surfacturations dénoncées tendent à faire
sérieusement suspecter l'existence de manoeuvres délibérées
destinées à tromper l'organe de contrôle aux fins d'obtenir des
remboursements sans cause, j'ai fait diligenter une enquête
préliminaire qui est toujours en cours", écrit François Molins.
    Selon Radio France, Sophia Chikirou a facturé "pour près de
1,2 million d'euros de prestations, soit 11% du budget total de
la campagne" par le biais de son agence de communication. 
    Sophia Chikirou aurait valorisé son propre "travail à près
de 120.000 euros sur les factures de Mediascop, soit 15.000
euros mensuels en moyenne pour huit mois de campagne" et facturé
200 euros la minute le "sous-titrage de vidéos publiées sur le
compte Facebook du candidat". 

 (Emmanuel Jarry et Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer