1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-L'exécutif revoit sa copie sur son projet de loi énergie
Reuters10/03/2019 à 20:50

    * Report de la présentation en conseil des ministres
    * Le Cese et les ONG avaient dénoncé un "flou"
    * Pas d'incidence sur le calendrier de la PPE-Elysée

 (Actualisé avec précision sur l'avis du Cese § 6)
    PARIS, 10 mars (Reuters) - Le projet de loi relatif à
l'énergie et au climat, objet de vives critiques de la part des
ONG et épinglé par le Conseil économique, social et
environnemental (Cese), a été modifié et "renforcé" afin de
lever "toute ambiguïté sur l'ambition de la France" en la
matière, a annoncé dimanche l'Elysée. 
    En raison de ces changements, qui rendent nécessaire un
"nouvel avis du Conseil d'Etat", le texte ne sera plus examiné
lundi en conseil des ministres contrairement à ce qui était
initialement prévu, a indiqué la présidence.  
    Mais "ce décalage n'a pas d'incidence sur le calendrier
parlementaire et ne retardera pas l'approbation de la loi
énergie et de la programmation pluriannuelle de l'énergie
(PPE)", a-t-elle assuré. 
    La première mouture de ce texte, qui doit être examiné à
partir de juin au Parlement, avait été critiquée ces dernières
semaines pour son "flou" par les ONG mais également par le Cese.
    Dans leur collimateur, l'expression utilisée par l'exécutif
sur un objectif de "neutralité carbone" d'ici 2050 en lieu et
place de l'objectif, jugé plus précis, de diviser par quatre les
émissions de gaz à effet de serre en 2050 par rapport à 1990.
    Dans un avis adopté le 20 février, le Cese avait notamment
demandé que l'objectif de réduction des émissions de 83% entre
2015 et 2050 évoqué dans "le projet de Stratégie nationale bas
carbone (SNBC) actuellement en consultation (...) soit repris
explicitement dans l'article 1 du projet de loi afin de
clarifier les intentions du gouvernement".
    L'instance consultative avait également préconisé de
maintenir l'objectif de 20% de baisse de la consommation
d'énergie en 2030 par rapport à 2012 - objectif prévu dans la
loi de transition énergétique de 2015 - contre 17% dans le
projet de loi actuel.
    
    DEUX MODIFICATIONS 
    Emmanuel Macron, "en accord" avec le Premier ministre
Edouard Philippe et le ministre de la Transition écologique
François de Rugy, "a souhaité renforcer l'ambition du texte en
matière d'efficacité énergétique et de baisse des émissions de
gaz à effet de serre", a fait savoir dimanche l'Elysée.  
    "Concrètement, l'objectif de baisse de la consommation
d'énergie en 2030 ne sera pas réduit", a-t-on ajouté. Quant à
"l'objectif de neutralité carbone en 2050, indispensable pour
respecter l'accord de Paris", il "sera renforcé en matière de
baisse des émissions de gaz à effet de serre, afin de lever
toute ambiguïté sur l'ambition de la France."   
    Depuis le début de son quinquennat, Emmanuel Macron est
engagé dans une offensive diplomatique "verte", marquée
notamment par son slogan "Make our planet great again", mais qui
suscite un certain scepticisme chez les défenseurs de
l'environnement qui pointent un bilan contrasté de son action en
France. 
    Sacré "champion de la Terre" par l'Onu en septembre dernier,
le chef de l'Etat coanimera la semaine prochaine au Kenya une
édition africaine du "One Planet Summit" avant d'assister à
l'ouverture de l'Assemblée de l'Onu pour l'environnement,
dernière étape d'une tournée de quatre jours en Afrique de
l'Est. 

 (Marine Pennetier et Simon Carraud, édité par Myriam Rivet)
 

Valeurs associées

EDF
Euronext Paris -1.52%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • va33
    13 mars18:33

    son slogan "Make our planet great One Planet Summit en français çà donne quoi

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer