1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-L'Etat "inapte" à évaluer le système scolaire-Cour des comptes

Reuters20/02/2018 à 23:04
    PARIS, 20 février (Reuters) - Le premier président de la 
Cour des comptes a estimé mardi que l'Etat était "inapte" à 
évaluer la performance de son système éducatif.  
    "Bien que de très nombreux dispositifs d'évaluation soient à 
l'oeuvre dans le système éducatif, l'Etat s'avère, en fin de 
compte, inapte à produire une vision collective de la 
performance de ce système", a fait savoir Didier Migaud devant 
le comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques 
de l'Assemblée nationale.  
    Didier Migaud présentait son rapport sur l'organisation de 
la fonction d'évaluation au sein de l'Education nationale.  
    "Cela explique que la France ne puisse exposer le résultat 
de ses propres évaluations face aux conclusions des enquêtes 
internationales qui qualifient avec netteté la performance de 
chaque système d'enseignement", a-t-il poursuivi.  
    La Cour des comptes souligne le manque de moyens humains et 
financiers pour réaliser ces évaluations. De 2000 à 2017, les 
crédits dédiés à cet objectif ont toujours été inférieurs à cinq 
millions d'euros par an, dans un budget global de 70 milliards 
d'euros en 2018.  
    Didier Migaud estime que l'évaluation des acquis par des 
examens comme le baccalauréat ne suffit plus pour juger de 
l'efficacité du système français, en raison de "la fixation 
d'objectifs de taux de réussite".  
    Il pointe des "freins culturels et administratifs" face au 
recueil de données sur les résultats des élèves par crainte que 
ces informations ne nourrissent les évaluations des enseignants 
et établissements.  
    Il émet onze recommandations parmi lesquelles la mise en 
place d'une "nouvelle architecture administrative" qui distingue 
les "rôles des gestionnaires et évaluateurs".  
    Il appelle à "mesurer systématiquement le niveau des élèves 
durant la scolarité" et à publier de façon régulière un rapport 
sur la performance du système scolaire, "sorte de Pisa 
(Programme international de suivi des acquis des élèves) à la 
française". 
 
 (Caroline Pailliez, édité par Eric Faye) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.355 -12.86%
CGG
1.15 -2.79%
1.13075 0.00%
14.54 -0.38%
60.3 -2.28%

Les Risques en Bourse

Fermer