1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-L'emploi salarié en hausse de 0,4% au 1er trimestre

Reuters13/06/2017 à 09:14
 (Actualisé avec précisions supplémentaires, données de l'Acoss) 
    PARIS, 13 juin (Reuters) - L'emploi salarié en France, 
départements d'Outre-mer inclus, a progressé de 0,4% au premier 
trimestre 2017, l'économie française se trouvant en situation de 
créations nettes d'emplois pour le huitième trimestre 
consécutif, indique mardi l'Insee.  
    La première estimation livrée à la mi-mai évoquait une 
hausse de 0,3%, mais l'institut statistique a entre temps élargi 
le champ de cette étude à l'ensemble des salariés. 
    L'analyse couvre donc désormais également l'emploi agricole, 
l'emploi à domicile et la fonction publique et elle intègre les 
départements d'outre-mer (hors Mayotte), alors qu'elle ne 
portait que sur la France métropolitaine auparavant.  
    Si ces chiffres ne sont pas comparables avec ceux de la 
première estimation du fait de cette évolution, l'Insee précise 
que "sur le champ le plus proche (industrie, construction et 
tertiaire marchand), les créations nettes d'emploi du premier 
trimestre 2017 sont revues à la hausse de +26.300".     
    La hausse de 0,4% de l'emploi salarié sur les trois premiers 
mois de l'année, qui fait suite à une progression de 0,3% au 
quatrième trimestre 2016, correspond à la création nette de 
89.700 emplois (après 65.700 au trimestre précédent), dont 
80.300 dans le privé et 9.500 dans la fonction publique.  
     
    LA CONSTRUCTION RENOUE AVEC LES CRÉATIONS D'EMPLOIS 
    Sur un an, les créations nettes d'emplois s'élèvent à 
284.100 à fin mars, soit +1,2%, ce qui représente une 
augmentation de 255.400 dans le privé et de 28.700 dans la 
fonction publique. 
    Pour le seul secteur privé, les créations d'emplois ont 
évolué au même rythme que pour l'ensemble des salariés, avec une 
hausse de 0,4% au premier trimestre après une progression de 
0,3% au trimestre précédent.  
    Au premier trimestre, l'emploi dans les services marchands a 
continué d'afficher une progression soutenue, avec une hausse de 
0,6% comme au trimestre précédent, soit 71.600 emplois créés 
(après 66.900). 
    Ce dynamisme des créations d'emploi dans le tertiaire se 
manifeste malgré un net ralentissement de l'intérim en début 
d'année: le rythme de progression de l'emploi intérimaire est 
passé de +6,7% fin 2016 à +2,5% début 2017.  
    La construction, secteur qui n'a pas été créateur net 
d'emploi depuis l'hiver 2012, est repassée dans le vert avec 
9.300 créations nettes d'emploi au premier trimestre (+0,7%). 
    En revanche, l'emploi a continué de reculer dans l'industrie 
- qui détruit plus d'emplois qu'elle n'en crée depuis début 2001 
- avec une baisse de 0,2%, soit 5.200 postes détruits.      
    Sur un an, le secteur tertiaire marchand affiche une nette 
croissance, avec 246.700 emplois créés, soit +2,1%, l'emploi 
intérimaire enregistre un bond de 15,6%, soit 93.000 emplois 
créés. La construction apparaît également en légère hausse 
(+0,1%) sur un an, avec 1.700 emplois créés tandis que 
l'industrie a dans le même temps détruit 19.700 emplois (soit 
0,6%).  
    Dans un communiqué distinct, l'Agence centrale des 
organismes de sécurité sociale (Acoss) fait état d'une hausse de 
la masse salariale du secteur privé de 1,1% au premier trimestre 
et de 2,9% sur un an.  
    Elle fait également état d'une progression du salaire moyen 
par tête de 0,7% sur le trimestre et de 1,5% sur un an.     
L'Acoss - qui ne prend en compte ni l'emploi à domicile ni 
l'emploi agricole dans son étude - estime la hausse de l'emploi 
salarié à 0,5% au premier trimestre et à 1,5% sur un an, des 
chiffres légèrement supérieurs à ceux de l'Insee.  
     
    Statistiques détaillées sur le site de l'Insee : 
    http://bit.ly/2svOBOL 
    Communiqué de l'Acoss:  
    http://bit.ly/2shIvRx 
     
         
 Les indicateurs français en temps réel           ECONFR  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel    ECONEZ  
 Le point sur la conjoncture française            ECO/FR  
  
 (Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4579728
    13 juin09:50

    C'EST TRÈS BIEN, AU MOINS CE SONT DES EMPLOIS QUI RAPPORTENT DE RÉELLES COTISATIONS ET RÉDUISENT LES DÉFICITS

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.