1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Griveaux exclut un changement de politique à l'issue du grand débat
Reuters19/12/2018 à 14:17

    * Macron a été élu sur un projet, dit le porte-parole
    * La réforme de l'ISF "a moins d'un an d'existence"
    * Des "décisions concrètes" d'ici la mi-avril

    PARIS, 19 décembre (Reuters) - Le porte-parole du
gouvernement Benjamin Griveaux a exclu mercredi tout
"détricotage" de la politique menée depuis le début du
quinquennat à l'issue des trois mois de la grande concertation
de terrain promise par Emmanuel Macron pour répondre à la crise
des "Gilets jaunes". 
    "Il y a un principe simple qui est que ces 18 mois ne seront
pas détricotés en totalité par les trois mois de débat", a-t-il
dit lors du compte rendu du conseil des ministres à l'Elysée.
"Je rappelle que nous avons un président de la République et une
majorité parlementaire nette qui ont été élus sur un projet."
    "Soit on jette aux orties la démocratie représentative qui
est le fondement de nos institutions et on considère que
désormais il n'y a plus que la démocratie participative
directe... ce n'est pas le choix que nous faisons", a-t-il
indiqué. "Nous faisons le choix de moderniser notre démocratie
représentative en y associant mieux les citoyens". 
    Concernant la question de l'impôt sur la fortune (ISF), dont
les "Gilets jaunes" souhaitent le rétablissement, Benjamin
Griveaux a rappelé qu'il y aurait une évaluation de son
remplacement par l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) qui
serait faite par "des experts indépendants et des
parlementaires". 
    "Quand bien même un consensus se ferait (sur le
rétablissement de l'ISF à l'issue du débat-NDLR), la mesure a
moins d'un an d'existence", a-t-il fait valoir. "Si on passe son
temps à détricoter en moins d'un an ce qui a été fait l'année
précédente, ça ne s'appelle pas gouverner, ça s'appelle
zigzaguer, ça s'appelle ne pas tenir les grands axes
structurants d'une politique publique, ça n'est pas un service
rendu au débat démocratique". 
    Pour le porte-parole du gouvernement, "il faut laisser le
temps aux politiques de produire leurs effets et se dire, une
fois qu'elles ont produit leurs effets, 'est-ce que ces effets
sont suffisamment positifs'? S'ils ne le sont pas, on modifie".
    
    "DÉCISIONS CONCRÈTES"
    Après plusieurs semaines de flou, l'exécutif a esquissé
mardi soir à l'Elysée les contours de la grande "concertation
nationale" qui doit permettre d'accompagner les Français dans la
"transition écologique et sociale".
    La première phase, "qui a déjà débuté et qui durera jusqu'à
la mi-janvier, doit permettre de nourrir la dynamique portée au
niveau des maires, qui ont déjà commencé à faire remonter le
résultat de leurs échanges avec leurs administrés", a indiqué
l'Elysée. 
    Une seconde phase sera ensuite conduite "pendant deux mois
pleins" sur les thématiques annoncées par le Premier ministre,
autour de questions précises sur lesquelles les Français seront
invités à débattre. 
    "Le calendrier c'est d'arriver autour de la mi-mars avec la
fin d'un grand débat qui nous permette d'ici la fin du mois de
mars ou la mi-avril de prendre des décisions très concrètes", a
dit mercredi Benjamin Griveaux. 
    La concertation portera sur quatre thèmes (transition
écologique, fiscalité, organisation de l'Etat et démocratie et
citoyenneté). Un temps envisagée comme une thématique à part
entière, la question de l'immigration, qui avait suscité des
critiques à gauche et de certaines associations et syndicats, a
finalement été ajoutée au thème "démocratie et citoyenneté".   

 (Marine Pennetier, avec Jean-Baptiste Vey, édité par Yves
Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5327.88 +0.88%
30.6 +9.52%
1.11905 +0.05%
4.335 -42.96%
24.865 +1.08%

Les Risques en Bourse

Fermer