Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France et Belgique d'accord pour combiner MES et FESF

Reuters24/02/2012 à 14:47

FRANCE ET BELGIQUE D'ACCORD POUR COMBINER LE FUTUR MES ET LE FESF

PARIS (Reuters) - La France et la Belgique sont d'accord sur la nécessité de mettre en oeuvre le plus vite possible le futur mécanisme de solidarité de la zone euro (MES) et sur son renforcement avec les moyens du fonds de secours actuel de la zone euro (FESF), a-t-on déclaré vendredi de source proche de l'Elysée.

De même source, on a fait état d'une "identité de vues" sur ces questions à l'issue d'un entretien d'une heure à l'Elysée entre Nicolas Sarkozy et le Premier ministre belge, Elio di Rupo.

"Il y a identité de vues sur la nécessité de mettre en oeuvre le MES le plus vite possible et de le renforcer en faisant l'additionalité entre le MES et le FESF", a-t-on indiqué.

"On a déjà dit qu'on reviendrait sur la question au mois de mars et là, c'est nos amis allemands qu'il faut faire bouger", a-t-on ajouté.

Un renforcement des moyens du MES, dont la création a été décidée lors d'un conseil européen fin janvier, pourrait être évoquée lors du prochain sommet prévu les 1er et 2 mars à Bruxelles.

L'Allemagne s'est refusée jusqu'ici à envisager d'augmenter sa dotation au-delà des 500 milliards d'euros prévus. La France pousse de son côté à une combinaison des moyens du FESF et du MES, qui succédera au fonds, pour lui donner une force de frappe accrue. La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, avait estimé fin janvier qu'une telle combinaison serait un "signal très fort" pour rétablir la confiance dans la zone euro.

Toujours de source proche de l'Elysée, on indique que Nicolas Sarkozy a plaidé auprès d'Elio di Rupo pour que les institutions européennes, à commencer par la commission de Bruxelles, s'adaptent à une zone euro plus intégrée.

"Il faut que la commission revoie ses méthodes quand elle travaille pour la zone euro. On ne peut pas se faire arbitrer par des commissaires non euro", a déclaré cette source citant le chef de l'Etat.

"On a besoin aussi d'un fonctionnement beaucoup plus rapide de la commission, on ne peut pas attendre des mois et des mois qu'elle prenne des projets de règlement alors qu'il y a urgence.

Et par ailleurs, il faut un suivi beaucoup plus strict des décisions que le gouvernement économique (chefs d'Etat et de gouvernement) de la zone euro prend. Le Premier ministre belge est totalement d'accord avec cela."

A sa sortie de l'Elysée, Elio di Rupo a souligné que l'Union européenne avait aujourd'hui la forme de deux "cercles concentriques", l'UE proprement dite et la zone euro, "qui doit avoir une dynamique liée à la monnaie unique".

Yann Le Guernigou, édité par Patrick Vignal

Mes listes

valeur

dernier

var.

111.5 -1.15%
2.33 -0.85%
145.4 +2.72%
1.275 +0.39%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.