Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Deux hommes en examen pour l'assassinat d'une octogénaire juive

Reuters27/03/2018 à 16:45
    * Un acte crapuleux aux forts relents d'antisémitisme
    * Un voisin de la victime et un SDF soupçonnés du meurtre
    * Des partis politiques appellent à participer à une marche

 (Avec précisions, Belloubet et Castaner, commentaires)
    PARIS, 27 mars (Reuters) - Deux hommes arrêtés après la mort
d'une octogénaire juive à Paris ont été mis en examen pour
homicide volontaire, un crime à caractère antisémite qui a
continué mardi à susciter une vive émotion dans le monde
politique en France.
    Mireille Knoll, 85 ans, qui avait échappé à la rafle du "Vél
d'Hiv" en 1942 à Paris, a été retrouvée morte vendredi dans son
appartement incendié du XIe arrondissement. 
    Selon une source proche de l'enquête, son corps portait onze
plaies par arme blanche.
    Les deux suspects, dont un de ses voisins, ont été mis en
examen pour homicide volontaire "à raison de l'appartenance
vraie ou supposée de la victime à une religion" a-t-on précisé
mardi de source judiciaire.
    Ils ont été placés en détention provisoire, conformément aux
réquisitions du parquet, a-t-on ajouté de même source.
    Selon une source proche du dossier, un des deux hommes, un
sans domicile fixe né en 1996, Alex C. a déclaré aux enquêteurs
avoir entendu le voisin de la victime, Yacine M., né en 1989,
crier "Allah Akbar" en commettant les faits.
    Leurs versions seraient cependant contradictoires.
    Yacine M. était sorti de prison en septembre dernier après
avoir purgé une peine de huit mois de détention pour agression
sexuelle sur la fille, âgée de 12 ans, de l'aide de vie de la
victime, précise-t-on de source proche du dossier.
    "Ma mère n'a jamais fait de mal à personne. C'est une femme
(...) qui a vécu toute sa vie dans le 11e arrondissement. Elle
était appréciée par ses voisins", a déclaré à BFMTV le fils de
la victime, Daniel Knoll. Il a précisé que sa mère souffrait de
la maladie de Parkinson et connaissait Yacine M. depuis
longtemps. 
    Cet assassinat a été commis moins d'un an après la
défenestration d'une femme juive de 65 ans, Sarah Halimi, par un
voisin musulman d'origine malienne  .
    Dans un message sur son compte Twitter, le président
Emmanuel Macron a exprimé sa vive émotion devant ce "crime
épouvantable" et réaffirmé sa "détermination absolue à lutter
contre l'antisémitisme.  
    
    MARCHE BLANCHE
    Murielle Knoll "a été victime d'un acte crapuleux aux
insupportables relents d'antisémitisme", a renchéri mardi la
ministre de la Justice, Nicole Belloubet, devant les députés. 
    "Ce qui était terrible", a renchéri lors de la même séance
son collègue de l'Intérieur, "c'est que l'un des auteurs disait
à l'autre : 'c'est une juive, elle doit avoir de l'argent'." 
    "Ce sont des stéréotypes qui, aujourd'hui, sont de plus en
plus courants dans notre société et ce sont ces stéréotypes
contre lesquels il nous faut lutter", a ajouté Gérard Collomb.
    Nicole Belloubet a estimé que ce crime ne pouvait inspirer
que de la honte, "la honte de penser qu'en France, en 2018, on
peut aujourd'hui mourir simplement parce que l'on est juif."
    Gérard Collomb a fait état de 33 actes antisémites commis
depuis début 2018 en France.
    La ministre de la Justice a annoncé que le Premier ministre,
Edouard Philippe, recevrait mercredi la famille de la victime
pour l'assurer de la "ferme détermination" du gouvernement à "ne
rien laisser passer".
    Le secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement et
délégué général de La République en Marche, Christophe Castaner,
avait auparavant appelé les adhérents du parti présidentiel à
participer mercredi soir à la marche blanche organisée par le
Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) à
Paris, à partir de la Place de la Nation.
    "C'est aussi notre place parce que jamais aucun geste
antisémite ne peut être accepté", a-t-il dit sur France Inter.
    A droite, le président du parti Les Républicains, Laurent
Wauquiez, a également appelé ses troupes à participer avec lui à
cette marche pour dénoncer notamment la "banalisation du nouvel
antisémitisme". A gauche, le Parti socialiste a lancé le même
appel à ses militants et sympathisants.

 (Emmanuel Jarry, avec Caroline Pailliez et Yann Le Guernigou,
édité par Yves Clarisse)
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

185.69 -1.62%
0.948 0.00%
37.5 0.00%
10.19 0.00%
8.19 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.