1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Des enquêteurs au siège parisien d'Actes Sud
Reuters29/08/2018 à 12:12

 (Avec précisions, déclaration de Françoise Nyssen)
    PARIS, 29 août (Reuters) - Des enquêteurs se sont rendus
mercredi au siège parisien des éditions Actes Sud, que dirigeait
Françoise Nyssen avant d'être nommée ministre de la Culture,
"aux fins de constatations", a-t-on appris de source proche de
l'enquête.
    Françoise Nyssen est soupçonnée de s'être affranchie des
règles du code de l'urbanisme lors de l'agrandissement des
locaux parisiens de la maison d'édition qu'elle a dirigée avec
son mari, Jean-Paul Capitani.
    Le parquet de Paris a ouvert jeudi 23 août une enquête
préliminaire sur cette affaire révélée par Le Canard enchaîné.
    "Nous savons que des actes d'enquête sont menés aujourd'hui"
au siège parisien de la maison d'édition, a confirmé à Reuters
un des avocats d'Actes Sud.
    Il s'agit d'un "transport des enquêteurs aux fins de
constatations dans le cadre de l'enquête préliminaire confiée à
la BRDP (Brigade de répression de la délinquance contre la
personne)", a-t-on précisé de source proche de l'enquête.
    Selon Le Canard enchaîné, Françoise Nyssen et Jean-Paul
Capitani auraient fait agrandir de 150 m2 ces locaux sans
prévenir la mairie de Paris ni l'administration fiscale. 
    Françoise Nyssen avait déjà été épinglée par l'hebdomadaire
satirique, qui avait évoqué des irrégularités lors de travaux
effectués au siège d'Actes Sud, dans le centre classé d'Arles
(Bouches-du-Rhône).  
    Interrogée par BFM TV alors qu'elle accompagne le chef de
l'Etat, Emmanuel Macron, à Copenhague, la ministre a qualifié
l'intervention des policiers "d'assez logique".
    Dans une interview au Journal du Dimanche, le Premier
ministre, Edouard Philippe, a assuré que la justice suivrait son
cours s'il y a lieu - "Rien ne sera bloqué."  
    Une mise en examen serait synonyme de démission. 
    Mais après le départ surprise mardi de son collègue de la
Transition énergétique, Nicolas Hulot, qui pourrait entraîner un
remaniement ministériel plus vaste, Françoise Nyssen, dont le
bilan est contesté, paraît déjà plus que jamais fragilisée.

 (Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5159.71 +0.13%
1.13202 +0.22%
0.2545 +4.95%
24.98 +1.77%
1.6595 +3.04%

Les Risques en Bourse

Fermer