1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Des dizaines de lycées perturbés, affrontements avec la police
Reuters03/12/2018 à 13:43

 (Actualisé avec Blanquer, interpellations à Bordeaux et
Orléans)
    PARIS, 3 décembre (Reuters) - Des lycéens ont perturbé ou
totalement bloqué des dizaines de lycées lundi en France pour
dénoncer la réforme du baccalauréat et Parcoursup, certains
d'entre eux affrontant les forces de l'ordre, sur fond de
mouvement des "Gilets jaunes".
    Des incidents, avec notamment des incendies de poubelles,
ont eu lieu à Aubervilliers et Gagny (Seine-Saint-Denis) et
Chelles (Seine-et-Marne), selon le ministère de l'Education
nationale. Des jeunes ont été interpellés à Bordeaux et Orléans
lors de heurts avec la police.
    Le ministère recensait provisoirement à la mi-journée 44
lycées perturbés dans l'académie de Toulouse, 20 dans celle de
Créteil, 17 dans celle de Bordeaux, une quinzaine dans celle de
Nancy, 11 dans celle de Marseille, sept à Paris, et cinq dans
l'académie de Montpelier.
    Interrogé sur LCI sur le risque de contagion du mouvement
des "Gilets jaunes" aux lycées, le ministre de l'Education,
Jean-Michel Blanquer, a répondu : "ça n'est pas une fatalité".
    "Toutes les personnes raisonnables et responsables savent
qu'il n'y a aucune raison que ce soit le cas", a-t-il ajouté.
    A Bordeaux, des lycéens ont affronté les forces de l'ordre
et six d'entre eux ont été interpellés pour jets de projectile,
a-t-on appris de sources policière et préfectorale.
    De 200 à 300 lycéens ont investi le pont de pierre au centre
de Bordeaux et dressé une barricade sur les voies du tramway,
avant de se disperser dans des nuages de gaz lacrymogènes,
d'incendier des poubelles et de dégrader un restaurant
McDonald's.
    Le syndicat Alternative Police CFDT 33 a dénoncé dans un
communiqué "un climat insurrectionnel" et "une flambée de
violence inacceptable".
    A Orléans, des lycéens ont affronté les forces de l'ordre,
qui ont bouclé le centre ville à la mi-journée et fait usage de
gaz lacrymogènes. Des véhicules et des poubelles ont été
incendiés et des lycéens interpellés, a constaté un journaliste
de Reuters.
    On compte quelque 4.200 lycée en France.

 (Jean-Baptiste Vey à Paris, Claude Canellas à Bordeaux, Mourad
Guichard à Orléans, édité par Yves Clarisse)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

11.97 -3.58%
5316.51 +0.67%
1.12023 0.00%
69.3 +1.91%
24.655 +0.22%

Les Risques en Bourse

Fermer