Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-Des chercheurs disent avoir réussi la spermatogenèse in vitro

Reuters17/09/2015 à 17:25

LYON, 17 septembre (Reuters) - Une équipe de chercheurs français affirme avoir réussi la production de spermatozoïdes humains in vitro, une découverte qui pourrait déboucher sur des traitements contre l'infertilité. Cette innovation, présentée comme une première mondiale par ses inventeurs, a été mise au point par la start-up Kallistem spécialisée en biotechnologie créée en 2012 et issue de plusieurs organismes publics dont le CNRS, l'Inra, l'ENS de Lyon et l'Université Claude Bernard de Lyon. Les chercheurs, qui doivent encore publier leurs travaux dans une revue scientifique, ont développé une technologie qui a fait l'objet d'un dépôt de brevet, qui permet la différenciation de cellules souches germinales mises en culture à l'extérieur du corps humain afin de produire des spermatozoïdes. "Cette avancée ouvre des pistes thérapeutiques attendues depuis de nombreuses années par les cliniciens pour préserver la fertilité des jeunes garçons prépubères touchés par l'infertilité", souligne Philippe Durand, directeur scientifique de Kallistem. "Plus de 15.000 jeunes patients atteints de cancer sont concernés dans le monde, ainsi que plus de 120.000 hommes adultes qui souffrent d'infertilité non prise en charge par les technologies actuelles". Les chercheurs travaillent à partir d'une biopsie testiculaire pour obtenir in vitro des spermatozoïdes par maturation des spermatogonies existantes chez les garçons prépubères. Les spermatozoïdes ainsi obtenus serviront à féconder in vitro les ovocytes. L'objectif de cette jeune société est de commercialiser sa technologie d'ici cinq ans sous forme de licences auprès des industriels du marché de l'assistance médicale à la procréation. La fonctionnalité des spermatozoïdes devra également être encore étudiée chez l'animal, puis au niveau cellulaire chez l'homme. L'aspect génétique sera étudié chez l'animal et chez l'homme. Kallistem prévoit en 2015 "une importante levée de fonds" afin d'accélérer son développement. Ses dirigeants ont expliqué être également à la recherche de partenaires pour un développement aux Etats-Unis. (Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)

Mes listes

valeur

dernier

var.

5567.9 +0.35%
2.5 +0.40%
0.931 +1.53%
1.169 -0.28%
1.02 -1.92%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.