Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

France-De Sarnez se défend d'irrégularités au Parlement européen

Reuters30/05/2017 à 10:22
 (Actualisé avec confirmation de l'enquête, Castaner, éléments 
de contexte) 
    PARIS, 30 mai (Reuters) - La ministre chargée des Affaires 
européennes, Marielle de Sarnez, s'est défendue mardi de toute 
irrégularité dans l'emploi d'une assistante lorsqu'elle siégeait 
au Parlement européen, après des révélations du Parisien sur une 
enquête préliminaire concernant plusieurs députés français. 
    Cette enquête pour "abus de confiance" a été ouverte par le 
parquet de Paris, fin mars, à la suite d'une lettre de 
dénonciation rédigée par une députée européenne du Front 
national, a-t-on confirmé à Reuters de source judiciaire. 
    Plusieurs parlementaires frontistes sont eux-mêmes visés par 
une information judiciaire portant sur des soupçons d'emplois 
fictifs au Parlement européen, qui évalue le préjudice subi à 
près de cinq millions d'euros.    
    Selon le Parisien de mardi, Sophie Montel a envoyé en mars à 
la justice française et européenne ce courrier dénonçant l'usage 
par 19 de ses collègues, dont Marielle de Sarnez, d'assistants 
parlementaires ayant "par ailleurs des fonctions au sein de leur 
formation politique respective".  
    Selon le vice-président du FN Florian Philippot, qui s'est 
exprimé sur Europe 1, cette démarche avait pour but de montrer 
que les faits reprochés à son parti n'ont rien d'illégal et sont 
une pratique courante à Strasbourg. 
    Dans un communiqué publié sur Twitter, Marielle de Sarnez a 
justifié le travail effectué par sa collaboratrice. 
    "La jeune femme qui a été mon assistante parlementaire en 
circonscription pendant 12 mois a fourni un travail assidu 
auprès de moi dans ma mission de parlementaire européenne d'Île 
de France. Etant par ailleurs élue locale, sa situation a été 
déclarée et vérifiée par le Parlement européen", déclare-t-elle. 
     
    "CALOMNIEUSE" 
    "Son contrat de travail a été, comme celui de tous mes 
assistants, validé et approuvé par le Parlement européen", 
ajoute la ministre centriste, proche de François Bayrou. 
    Marielle de Sarnez a reçu le soutien du porte-parole du 
gouvernement, Christophe Castaner. 
    "Il faut lever tout doute sur cette dénonciation, dont je 
suis convaincu qu'elle est calomnieuse parce que la différence 
(avec le FN-NDLR), c'est qu'on n'a pas des gens qui 
travaillaient pour un appareil politique. On a des gens qui 
travaillaient en circonscription électorale." 
    De source judiciaire, on précise que l'ouverture de 
l'enquête préliminaire relève à ce stade de la procédure. 
    Mais, sur les questions de probité, le contexte politique 
est particulièrement sensible depuis la déflagration de 
l'affaire François Fillon, liée également à des soupçons 
d'emplois fictifs, durant la campagne présidentielle. 
    Le ministre de la Cohésion des territoires, Richard Ferrand, 
a pour sa part été rattrapé la semaine dernière par des 
révélations du Canard enchaîné sur un montage immobilier 
remontant à l'époque où il dirigeait les Mutuelles de Bretagne. 
  
    Le Parlement européen réclame à Sophie Montel 77.276 euros 
dans l'affaire des emplois présumés fictifs d'assistants du FN. 
  
    Elle aussi soupçonnée d'avoir fait salarier par le Parlement 
européen des assistants qui travaillaient en réalité pour le FN, 
sa présidente, Marine Le Pen, est visée par une procédure de 
levée d'immunité parlementaire.    
 
 (Julie Carriat et Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.26 +0.71%
12.66 -0.98%
0.865 +7.45%
76.42 -3.04%
9.38 +1.08%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.