Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VOLKSWAGEN VZ

149.76EUR
-3.62% 

DE0007664039 VOW3

Stuttgart données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    151.90

  • clôture veille

    155.38

  • + haut

    153.04

  • + bas

    148.26

  • volume

    14 704

  • valorisation

    74 135 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    21.06.18 / 17:42:06

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur VOLKSWAGEN VZ

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VOLKSWAGEN VZ à mes listes

    Fermer

France-Blocage sur l'accord de compétitivité chez Bosch

Reuters15/02/2018 à 17:23
    TOULOUSE, 15 février (Reuters) - L'intersyndicale du site de 
Rodez (Aveyron) de l'équipementier automobile Bosch  ROBG.UL  a 
estimé jeudi que les conditions n'étaient pas réunies pour 
entrer dans une négociation sur l'accord de compétitivité voulu 
par la direction. 
    Le site aveyronnais, spécialisé dans les injecteurs de 
moteurs, emploie 1.600 personnes. C'est l'une des usines 
françaises les plus exposées à la baisse accélérée des 
motorisations diesel en France et en Europe. 
    Cette technologie, ébranlée par le scandale de trucage des 
émissions polluantes de Volkswagen  VOWG_p.DE , a vu en quelques 
années son avantage compétitif en matière de consommation et 
d'émissions de CO2 relégué au second plan face à la facture 
croissante de sa dépollution.  
    Fin janvier, la direction du groupe allemand, en déplacement 
à Rodez, s'est engagée à investir 14 millions d'euros pour 
moderniser l'une des deux lignes de production que compte 
l'usine sous réserve qu'un accord de compétitivité soit signé 
par le personnel d'ici le mois d'avril.  
    Dans le cadre de la première réunion de négociation qui 
s'est tenue jeudi sur l'"accord de transition 2018-2021", la 
direction du site a proposé selon les représentants du personnel 
"plusieurs pistes", dont le recours au chômage partiel et la 
révision de l'accord sur le temps de travail sur cette période.  
    "Quand un salarié est en activité partielle, il touche 70% 
de son salaire brut. L'Etat prend 30% à sa charge et l'employeur 
40%. Bosch demande à ne donner que 15% et que les salariés 
assument les 25% restants, ce qui pourrait se faire 
mécaniquement en impactant les salaires", a déclaré à Reuters 
Yannick Anglarès, secrétaire CGT Bosch Rodez et membre de 
l'intersyndicale Sud Métal, CFDT, CFE-CGC,CGT.  
     
    "AUCUN ÉCLAIRCISSEMENT SUR L'EMPLOI" 
    "La réunion d'aujourd'hui n'a apporté aucun éclaircissement 
sur l'emploi, la charge de travail, la transition industrielle 
et l'avenir du site. Les conditions ne sont pas réunies pour 
entrer dans une négociation. Pour commencer à négocier, nous 
demandons a minima un engagement de Bosch sur les volumes de 
pièces à produire", a ajouté le syndicaliste. 
    Se référant aux commandes et au plan de production de 
l'équipementier automobile, de 22 millions d'injecteurs en 2014 
et de 24 millions en 2021, les représentants du personnel disent 
"ne pas comprendre pourquoi l'usine de Rodez se voit privée 
d'une ligne et de 40% de ses volumes". 
    Pour eux, Bosch profite du scandale du diesel pour 
délocaliser ses productions dans les pays à bas coûts". 
    Parmi les autres pistes évoquées jeudi matin lors de cette 
rencontre, la direction aurait également proposé la mise en 
place de formations et polyvalences pendant la période 
2018-2021, l'aménagement du temps de temps pour les seniors mais 
sans plan de pré-retraite et d'encourager la mobilité du 
territoire avec la mise à disposition des salariés pour des 
entreprises d'Occitanie.  
    Interrogée par Reuters, la direction de Bosch n'a pas 
commenté ces informations dans l'immédiat. 
    Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a 
demandé à la direction allemande de Bosch d'investir dans 
l'usine et de diversifier l'activité de ce site.     
 
 (Johanna Decorse, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.