Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

France-Ascometal fixé sur son sort mercredi

Reuters20/11/2017 à 18:30
    STRASBOURG, 20 novembre (Reuters) - La chambre commerciale 
du tribunal de grande instance de Strasbourg se prononcera 
mercredi sur le sort du producteur d'aciers spéciaux Asco 
Industrie, plus connu sous le nom Ascometal, qui a déposé son 
bilan lundi, a-t-on appris de source syndicale. 
    Le sidérurgiste, une ancienne filiale d'Usinor qui emploie 
1.350 salariés en CDI en France sur cinq sites industriels, 
notamment en Lorraine, à Dunkerque et Fos-sur-Mer, devrait être 
placé en redressement judiciaire. 
    La direction de l'entreprise n'a pu être jointe. 
    Selon une source syndicale, des pourparlers étaient ouverts, 
depuis quelques mois, entre Ascometal et plusieurs groupes 
industriels étrangers, sans qu'aucun n'ait pu aboutir. 
    « Il fallait trouver 100 millions d'euros à remettre dans la 
société. Le dépôt de bilan devrait faciliter une solution mais 
le vrai risque est qu'un repreneur ne garde pas tout le 
dispositif industriel », a expliqué cette source. 
    Dès jeudi après-midi, le groupe sidérurgique suisse Schmolz 
& Bickenbach, une entreprise de 9.000 salariés spécialisée dans 
les produits longs, annonçait son intérêt pour le groupe 
français. 
    Le dépôt de bilan d'Asco Industrie signe l'échec du projet 
porté par Franck Supplisson, ancien directeur de cabinet de 
Christine Lagarde à Bercy, qui avait repris l'entreprise en mai 
2014, après un précédent dépôt de bilan, avec trois fonds 
d'investissements. 
    Arnaud Montebourg, alors ministre de l'Economie, avait salué 
cette solution française retenue au détriment de l'offre du 
Brésilien Gerdau, soutenue à l'époque par le syndicat CFE-CGC 
qui la jugeait industriellement plus solide. 
    Pour Xavier Le Coq, président du syndicat CFE-CGC 
sidérurgie, « les trois principaux sites d'Ascometal ont 
souffert depuis trente ans d'un manque criant d'investissements 
» et la crise dans le secteur pétrolier a fragilisé l'une de ses 
branches d'excellence. Le chiffre d'affaires, de 500 millions 
d'euros en 2015, était en baisse. 
    « Les années fastes, l'argent n'a pas été réinjecté dans 
l'entreprise et est allé plutôt aux actionnaires », regrette 
pour sa part Alain Hilbold, délégué central de la CFDT chez 
Ascometal pour qui l'entreprise reste « un fleuron de 
l'industrie française ». 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.