Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fleury Michon voit sa croissance décélérer en 2013

Reuters21/09/2012 à 20:16

par Noëlle Mennella et Alice Cannet

PARIS (Reuters) - Fleury Michon, s'il reste optimiste pour cette année, estime que la croissance de ses ventes va décélérer en 2013 sous l'effet de l'envolée persistante des cours des matières premières et de la consommation morose, a déclaré vendredi son directeur général Régis Lebrun, lors d'une interview à Reuters.

Le spécialiste des plats préparés parie sur une croissance organique supérieure à 7% en 2012 et sur une marge opérationnelle au-dessus de 5% en 2012 comme en 2013, contre 4% en 2011.

La vision pour 2013 reste "positive, mais je ne pense pas que l'on inscrira une croissance organique de 7%", a dit Régis Lebrun. "A mon avis, on sera entre 3% et 5%."

L'environnement économique difficile a incité Fleury Michon à engager des discussions avec les distributeurs pour augmenter ses tarifs de 3% à compter du 1er octobre. "Logiquement, il n'y en aura d'autres en 2013, sauf explosion des matières premières", a pris soin de préciser Régis Lebrun.

Fleury Michon pense engranger cette année un chiffre d'affaires "un peu inférieur à 700 millions d'euros, probablement de 695 millions d'euros", contre 644 millions en 2011.

"On a fait un travail très profond de modification de nos gammes et de notre portefeuille produits, du positionnement de notre marque depuis sept à huit ans, et je crois qu'aujourd'hui on en recueille les fruits", a assuré Régis Lebrun.

Fleury Michon, basé à Pouzauges, en Vendée, propose des produits de charcuterie, principalement du porc, des plats cuisinés et du surimi, essentiellement vendus en grandes et moyennes surfaces dans des gammes de prix situées entre 2,80 et cinq euros.

La société revendique la place de numéro un de ces créneaux devant Herta (groupe Nestlé), Marie (LDC) et Coraya (Bongrain).

Présent en Italie, avec un chiffre d'affaires de 95 millions d'euros, en Espagne (45 millions d'euros) et au Canada (37 millions d'euros), Fleury Michon n'entrevoit aujourd'hui ni acquisition ni partenariat nouveaux. Il évoque même une possible sortie du Canada si l'activité, en perte à ce jour, ne se redresse pas d'ici la fin 2013.

"Dans les années à venir, on va avoir une consolidation de nos investissements, c'est-à-dire qu'on va investir beaucoup moins à la fois en renouvellement et en adaptation de nos marchés", a indiqué Régis Lebrun.

Il a précisé que les investissements industriels seraient à partir de 2013 d'environ 30 millions d'euros par an, par rapport aux 45 millions consacrés à ce poste ces dernières années.

Le capital de Fleury Michon est détenu à 70% par les familles Gonnord et Chartier notamment, 25% est en Bourse et le solde entre les mains du personnel. Le groupe emploie 3.800 salariés, dont 3.000 en Vendée.

En Bourse, le titre se traitait à 39,50 euros (-0,75%) vers 17h00, faisant ressortir une capitalisation de 173,3 millions d'euros. Le titre gagne plus de 39% depuis le début de l'année, contre un gain de 15,3% seulement pour le CAC Mid & Small.

Edité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

4.798 -1.07%
5415.33 -0.53%
EDF
11.41 -0.22%
113.2 -0.40%
0.875 +0.00%
2.24 +0.90%
11.2 -1.67%
0 -100.00%
11.5 0.00%
1.11 -5.61%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.