1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fillon aurait touché 50.000 dollars pour jouer les intermédiaires

Reuters21/03/2017 à 18:48
    PARIS, 21 mars (Reuters) - François Fillon a reçu 50.000 
dollars, par le biais de sa société de conseil, d'un industriel 
libanais pour lui présenter le président russe Vladimir Poutine 
et le PDG de Total  TOTF.PA , selon Le Canard enchaîné à 
paraître mercredi. 
    Après les emplois d'attachés parlementaires de ses proches 
et l'affaire "des costumes", le candidat de la droite et du 
centre à la présidentielle est l'objet de nouvelles révélations 
au sujet de sa société de conseil, 2F conseil, créée en 2012. 
    Il aurait joué ce rôle d'intermédiaire le 19 juin 2015 à 
l'occasion du Forum économique international de 
Saint-Pétersbourg, précise l'hebdomadaire satirique. 
    Quelques jours auparavant, François Fillon, alors député de 
Paris, aurait signé un contrat avec la société de l'industriel 
libanais, dans lequel il s'engageait à lui présenter des 
dirigeants russes, algériens, gabonais, ivoiriens et français. 
    Il aurait finalement organisé à Saint-Pétersbourg une 
rencontre avec Vladimir Poutine puis dans la foulée avec le PDG 
de Total Patrick Pouyanné. 
    Outre la somme de 50.000 dollars, le contrat prévoyait un 
intéressement pour chaque marché conclu. Mais François Fillon 
n'a perçu aucune prime de résultat, selon le chargé de 
communication de l'industriel sollicité par Le Canard enchaîné. 
    L'hebdomadaire reconnaît que ces informations ne démentent 
pas les propos de François Fillon affirmant n'avoir jamais 
travaillé pour des sociétés russes, mais parle de 
"demi-mensonge" ou "demi-vérité". 
    L'entourage du candidat n'était pas joignable dans 
l'immédiat. 
    Lors d'une conférence de presse le 6 février, au début de 
l'affaire des emplois d'assistants parlementaires présumés 
accordés à son épouse et à ses enfants, François Fillon avait 
donné quelques noms de clients de sa société de conseil.  
    "La liste de mes clients ne comprend aucune entreprise 
russe, ni le gouvernement russe, ni aucun organisme de ce pays 
et toutes les conférences que j'ai données en Russie l'ont été à 
titre gratuit", avait-il dit.   
    Dans l'enquête sur les emplois présumés fictifs de sa 
famille, François Fillon a été mis en examen le 14 mars pour  
"détournement de fonds public", "complicité et recel de 
détournement de fonds publics", "complicité et recel d'abus de 
bien sociaux", et "manquements aux obligations de déclaration à 
la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique".  
 
 (Gérard Bon, édité par Sophie Louet) 
 

Valeurs associées

+0.33%

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • du-guesc
    22 mars08:15

    rien d'illégal que de conseiller et nouer des liens professionnels entre les puissants de ce monde des affaires économiques et financières, honoraires libres et déclarés.

    Signaler un abus

  • M8167590
    22 mars06:54

    Plus rien à cirer des torchons du canard. Ce sont des non-informations qui précipitent la France chez la mère Le Pen. La démocratie est en grand danger !

    Signaler un abus

  • Pathor
    21 mars20:17

    L'affaire est entendu, le volatil enchainé est tout juste bon pour la cabane au fond du jardin ...:-)

    Signaler un abus

  • manx750
    21 mars19:33

    cette campagne antifillon me débècte ! J'en perds mon orthographe d'énervement ! On vl m'appliquer la clause Molière !

    Signaler un abus

  • manx750
    21 mars19:31

    C'est ce qu'on appel faire le métier d'apporteur d'affaires, comme Montebourg chez Habita ou tous les anciens politiques entrés dans les grands cabinets d'avocats alors qu'ils ne concaissent rien au droit ! On le recrute pour leur carnet d'adresses et leur relations ! RAS !

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

9.302 -0.36%
4853.7 -0.88%
7.14 +11.56%
55.65 -2.49%
2.002 -0.10%

Les Risques en Bourse

Fermer