Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Fill Up Média bien orienté : les résultats semestriels salués
information fournie par AOF05/10/2022 à 16:17

(AOF) - Fill Up Média a réussi son premier rendez-vous financier depuis son introduction en Bourse en juin dernier. L’action gagne 3,20% à 8,70 euros, réagissant favorablement à la présentation des résultats du premier semestre 2022. Le titre Fill Up Média évolue cependant sous son cours d’introduction de 10 euros. Il n’avait cessé de reculer depuis son entrée sur le marché jusqu’à début août avant de rebondir. Le spécialiste de l'affichage digital extérieur sonore sur distributeurs de carburants a enregistré une perte nette de 208 000 euros contre - 129 000 euros au premier semestre 2021.

La perte de cette année intègre une charge financière exceptionnelle de 0,1 million d'euros relatif à la mise en place d'un contrat obligataire lié à son introduction en bourse. Dans le même temps, son Ebitda retraité a bondi de 20% à 490 000 euros.

Les comptes de Fill Up Média ont bénéficié de la forte croissance de son activité. Ses revenus se sont élevés à 4 millions d'euros, soit 22% de hausse, entièrement en organique. La part du chiffre d'affaires réalisé auprès des annonceurs locaux a représenté 70%.

" Cette forte proportion d'annonceurs locaux explique la progression du chiffre d'affaires de la société malgré des investissements publicitaires nationaux en baisse ", a souligné Fill Up Média.

Fill Up Média mise sur 3 leviers de croissance pour développer ses activités. Le premier est la poursuite du développement commercial avec 550 stations-services supplémentaires à l'horizon 2025. Le deuxième levier est de programmer les spots réalisés sur les réseaux sociaux. Enfin, Fill Up Média veut s'imposer en tant que média de référence de la mobilité multi-énergies.

Enfin, la société a confirmé ses objectifs présentés lors de son introduction en bourse : un taux de croissance annuel moyen de son chiffre d'affaires entre 2021 et 2025 de 40% ; un chiffre d'affaires de 26 millions d'euros et une marge d'Ebitda retraité supérieure à 35% à horizon 2025.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Les acteurs français bien positionnés dans la production audiovisuelle

Parmi les acteurs indépendants, le Français Banijay est le leader mondial avec un chiffre d'affaires attendu de 3 milliards d'euros en 2022 sur un marché qui représente 100 milliards de revenus. Mediawan (soutenu par le fonds KKR), dont le chiffre d'affaires s'élève à 1 milliard d'euros, est l'autre principal intervenant français du secteur. Le marché est encore très fragmenté car selon l'Observatoire européen de l'audiovisuel, les vingt premiers groupes de production étaient à l'origine de seulement 38% des titres créés en 2020. Toutefois les experts estiment que le secteur est entré dans une phase de consolidation. Ainsi la cotation en bourse de Banijay vise à lui permettre de mieux participer à ce mouvement.

Valeurs associées

Euronext Paris +5.38%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 05/10/2022 à 16:17:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.