Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Fiat prépare le financement du rachat du solde de Chrysler

Reuters23/04/2013 à 23:59

FIAT PRÉPARE LE FINANCEMENT DU RACHAT DU SOLDE DE CHRYSLER

par Arno Schuetze

FRANCFORT (Reuters) - Fiat pourrait s'assurer d'ici mai les financements nécessaires au rachat de la part du capital de Chrysler qu'il ne possède pas encore, a-t-on appris de deux sources proches du dossier mardi.

Le constructeur automobile italien pourrait conclure le mois prochain les discussions engagées avec plusieurs banques en vue du financement du rachat des 41,5% de Chrysler détenus par VEBA, le fonds d'assurance santé du syndicat américain du secteur automobile, l'United Auto Workers (UAW), ont expliqué les sources.

Fiat cherche à lever environ trois milliards d'euros de nouveaux financements, a précisé l'une d'elles, ajoutant que le groupe turinois espérait boucler d'ici début juillet les négociations avec VEBA.

Les analystes financiers estiment que les 41,5% détenus par VEBA valent entre 3,5 et quatre milliards de dollars (2,7 à 3,1 milliards d'euros).

Fiat disposait fin 2012 d'une trésorerie d'environ neuf milliards d'euros mais en pratique, il devrait trouver des financements supplémentaires en cas de montée à 100% dans Chrysler afin d'éviter une dégradation de ses notes de crédit.

Sergio Marchionne, l'administrateur délégué de Fiat, veut fusionner les deux constructeurs pour créer le numéro sept mondial du secteur et s'assurer la possibilité de puiser dans la trésorerie de Chrysler pour compenser les pertes subies par Fiat en Europe, tout en favorisant les économies d'échelle.

Avant de parvenir à ses fins, il devra toutefois conclure un accord avec VEBA sur la valorisation de Chrysler. Or les deux parties doivent se retrouver jeudi devant un juge américain pour tenter de régler leur différend sur cette valorisation.

L'audience portera en effet sur l'interprétation d'un accord conclu en 2009 accordant à Fiat un droit de préemption sur 16,6% de Chrysler détenus par VEBA.

Aucune décision définitive ne devrait être rendue ce jeudi, ni même sans doute avant plusieurs mois dans ce dossier particulier mais les commentaires du juge pourraient rapprocher les positions de Fiat et VEBA et favoriser un compromis amiable, ouvrant ainsi la voie à un rachat de la totalité des parts de VEBA, a expliqué une source proche du dossier.

"L'audience du 25 avril fournira probablement des indications sur la possibilité d'un accord", a-t-elle dit.

Marc Angrand pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

Mes listes

valeur

dernier

var.

5398.32 -0.35%
1.581 -0.06%
22.301 -0.06%
73.02 +0.55%
21 +2.44%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.