Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Fiat Chrysler rappelle plus de 900.000 voitures aux Etats-Unis
Reuters10/07/2020 à 22:30

10 juillet (Reuters) - Fiat Chrysler Automobiles FCAU.N a annoncé vendredi qu'il allait rappeler 925.239 de ses anciens modèles de véhicules aux États-Unis après 14 incendies potentiellement liés à des couvercles d'airbags défectueux.

Le rappel concerne les modèles Dodge Nitro produits entre 2007 et 2011 ainsi que les modèles Chrysler Town & Country et Dodge Grand Caravan produits entre 2008 et 2010, a déclaré le constructeur italo-américain.

Cette décision fait suite à une enquête ayant révélé que ces véhicules étaient équipés de certaines attaches qui peuvent se desserrer et se désengager avec le temps. En cas de déploiement d'un airbag côté conducteur, les attaches pourraient agir comme des projectiles.

Fiat Chrysler a déclaré qu'aucune des blessures potentiellement liés à ces équipements ne concernait les occupants des sièges avant ou arrière.

Le groupe a ajouté que les airbags n'étaient pas fournis par l'équipementier japonais Takata, mis en cause en 2017 pour des airbags défectueux qui ont conduit au plus important rappel de l'histoire de l'industrie automobile.

(Sanjana Shivdas, Blandine Hénault pour la version française)

Valeurs associées

MIL -0.72%
NYSE -0.82%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer