1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Feu vert conditionnel de la CE au rachat d'Actelion par J&J

Reuters09/06/2017 à 14:34
    BRUXELLES, 9 juin (Reuters) - Les autorités européennes de 
la concurrence ont donné vendredi leur accord sous conditions au 
projet de rachat du spécialiste suisse des biotechnologies 
Actelion Pharmaceutical  ATLN.S  par l'américain Johnson & 
Johnson's  JNJ.N . 
    La Commission européenne subordonne son feu vert à la 
poursuite des deux programmes de recherche et développement 
contre l'insomnie, lancés par les deux laboratoires chacun de 
leur côté, estimant que la concurrence dans le domaine serait 
insuffisante si l'un des programmes devait être abandonné. 
    Le programme d'Actelion devait être transféré au sein d'une 
nouvelle entité baptisée Idorsia qui regroupera toutes les 
activités de recherche et développement de J&J et dont ce 
dernier détiendra 32%.  
    L'exécutif européen estime que cette participation donnerait 
à J&J la possibilité d'influencer les choix stratégiques. 
    Elle demande donc à J&J de limiter sa participation dans 
Idorsia à moins de 10% et de s'engager à ne pas nommer de membre 
au conseil d'administration. Cette participation pourrait monter 
jusqu'à 16% à la condition que J&J ne soit pas le principal 
actionnaire d'Idorsia. 
    Le groupe américain devra également accorder à Minerva 
Neurosciences, société de biotechnologies associée à son 
programme de recherche contre les troubles du sommeil, de 
nouveaux droits sur les traitements développés. Il devra 
également renoncer à ses redevances sur les ventes de Minerva en 
Europe. 
 
 (Philip Blenkinsop; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service 
français, édité par Bertrand Boucey) 
 

Valeurs associées

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer