Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

FDE émet une nouvelle obligation verte de 20 millions d'euros
information fournie par AOF03/10/2022 à 09:36

(AOF) - La Française de l'Energie (FDE), producteur d'énergie à empreinte carbone négative, a émis une deuxième obligation verte pour financer le développement de son portefeuille d'énergies bas carbone en Europe. Faisant suite à la réussite de sa première émission de dette obligataire l'an dernier, le financement a été octroyé par son partenaire de long terme, Edmond de Rothschild Asset Management (Edram), fonds d'investissement dans l'énergie et les infrastructures.

Cette obligation verte financera le portefeuille de solutions énergétiques existantes du groupe, et plus particulièrement les projets prometteurs de Bio-GNL et de Bio-CO2 actuellement développés par sa filiale Cryo Pur.

Le financement s'élève à 20 millions d'euros. Il vient en complément de l'obligation de 40 millions d'euros émise en septembre 2021 avec Bridge, la plateforme de dette infrastructure d'Edram. Ce financement est qualifié d'"obligation verte" et l'émission a été évaluée conforme aux principes applicable aux obligations vertes de l'ICMA (International Capital Market Association) via une opinion d'EthiFinance, un expert indépendant reconnu.

L'obligation est assortie d'une maturité de 7 ans, compte tenu de l'expérience de FDE dans la construction et l'exploitation d'actifs de premier ordre, générant des cash flows récurrents adossés à de solides contrats de vente d'énergie. Ce modèle économique robuste permet ainsi au groupe de garantir des rendements favorables sur le capital engagé pour chaque site de production.

FDE dispose ainsi des ressources financières nécessaires pour accélérer sa stratégie de développement et atteindre ses objectifs pour l'exercice 2026, avec plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel, un Ebitda excédant 50 millions d'euros et une contribution environnementale du groupe renforcée avec plus de 10 millions de tonnes d'émissions de CO2eq par an.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Menace sur le système énergétique européen

Premier importateur de gaz allemand, Uniper affiche 54 % des volumes qu'il achète en provenance de Russie. Suite à la guerre en Ukraine, le groupe doit acquérir les volumes qui lui manquent sur le marché au comptant, dont les prix ont explosé. En difficulté, il a sollicité une aide de l'Etat allemand, ce qui fait peser des inquiétudes sur l'ensemble des énergéticiens européens. Néanmoins l'allemand RWE et le français Engie ont réagi en faisant valoir que leur situation était très différente. RWE a souligné qu'il était moins dépendant du gaz russe. Quant à Engie, il bénéficie de la diversification de ses sources d'approvisionnement, avec une augmentation des volumes de GNL livrés en France et des contrats avec la Norvège et l'Algérie. Par ailleurs le groupe a adapté sa stratégie de couverture pour renforcer sa résilience.

Valeurs associées

Euronext Paris +0.77%

1 commentaire

  • 03 octobre09:50

    je n'y mettrais pas un sou


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.