1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Faurecia : un profil plus 'high tech' encore avec Clarion
Cercle Finance05/04/2019 à 18:00

(CercleFinance.com) - Si les actions des trois grands équipementiers automobiles français s'apprêtent à terminer la semaine sur de fortes progressions à la Bourse de Paris, c'est Faurecia (+ 18%, soit la première plus forte hausse du SBF 120) qui mène la danse, même si Valeo (+ 15,7%) et Plastic Omnium (+ 13,7%) ne sont pas loin. Le groupe vient de se doter d'une quatrième division qui renforce son côté 'high tech'.

Comment expliquer cette envolée de Faurecia sans revenir sur les discussions commerciales sino-américaines, qui portent elles aussi le secteur ? Peut-être par la tenue d'une promesse formulée de longue date par la filiale de Peugeot SA qu'est toujours Faurecia : procéder à une opération majeure de croissance externe dans le domaine technologique. Le groupe s'est d'abord essayé sagement à l'exercice avec les 'petites' opérations qu'étaient la reprise du français Parrot Automotive et du chinois Coagent Electronics. Puis est venu le tour de Clarion.

Clarion ? Le 26 octobre 2018, Faurecia annonçait le rachat de 63,8% du capital de ce groupe japonais à son actionnaire majoritaire, Hitachi, et le lancement d'une OPA sur le solde. Chiffrée à plus d'un milliard d'euros, l'opération était importante pour Faurecia, qui en Bourse capitalise un peu plus de six milliards aujourd'hui.

"acteur majeur dans la connectivité"

La société japonaise était présentée comme un 'acteur majeur dans la connectivité et les systèmes d'infotainment embarqués (In-Vehicle-Infotainment, IVI), les solutions audio digitales, les solutions HMI (Interface Homme Machine), les systèmes avancés d'aide à la conduite et les services Cloud'. Notons que l'accord prévoit aussi un partenariat avec Hitachi Automotive Systems en vue, éventuellement, de proposer une offre commune de conduite autonome aux constructeurs automobiles.

Voilà qui va changer encore le visage de Faurecia, surtout connu pour ses équipements automobiles 'classiques' comme les sièges et assises ('Seating', 43% du CA 2018) et les éléments d'intérieur de l'habitacle ('Interiors', 31% du CA). Même si une division plus récemment constituée et tournée vers la réduction des émissions ('Clean Mobility', 26% du CA) monte en puissance. Élément à noter : si les marges opérationnelles des deux premières divisions étaient l'an passé de 6%, celle de Clean Mobility dépassait les 10%. Voilà une diversification qui a donc amélioré le profil bénéficiaire de Faurecia.

Et ce mouvement pourrait continuer : l'OPA sur Clarion est maintenant terminée. En date du 1er avril, Faurecia s'est doté d'une quatrième division organisée autour de cette acquisition qui, basée au Japon, a d'ailleurs pris le nom de 'Faurecia Clarion Electronics'. Combien pèsera-t-elle ? Un CA d'au moins deux milliards d'euros, soit environ 10% de celui du groupe, est attendu d'ici 2022.

'Je suis persuadé que Faurecia Clarion Electronics deviendra rapidement un acteur mondial leader dans l'électronique embarquée et les systèmes ADAS (systèmes avancés d'assistance à la conduite) à basse vitesse', a déclaré le PDG de Faurecia, Patrick Koller.

Sachant que Clarion a généré en 2017/2018 un CA 1,4 milliard d'euros, et que Parrot Automotive et Coagent font également partie de la nouvelle division, voilà qui semble raisonnable.

Quid de la rentabilité ? Faurecia estime que grâce notamment à des 'synergies significatives', l'acquisition de Clarion sera relutive sur le bénéfice par action 'sous 24 mois' de l'ordre de 5%, selon une présentation. 'A l'issue de cette opération, le chiffre d'affaires de Faurecia devrait atteindre plus de 21 milliards d'euros en 2020, avec une relution du bénéfice net par action', indiquait le groupe en octobre dernier.

Bref, le côté 'high tech' de Faurecia progresse encore, un bon point pour le dynamisme de ses ventes et à, terme, pour sa rentabilité.

A suivre sur les agendas : Faurecia et Plastic Omnium publieront leurs ventes du 1er trimestre le 23 avril, puis Valeo fermera la marche le 25 avril.

EG

Valeurs associées

Euronext Paris 0.00%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer