Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

VINCI

86.26EUR
+0.65% 
indice de référence CAC 40

FR0000125486 DG

Euronext Paris données temps réel
Politique d'exécution
  • ouverture

    86.04

  • clôture veille

    85.70

  • + haut

    86.40

  • + bas

    85.90

  • volume

    329 773

  • valorisation

    51 062 MEUR

  • capital échangé

    0.06%

  • dernier échange

    25.05.18 / 12:15:27

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    83.68

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    88.84

  • Éligibilité

    SRD

    Qu'est-ce que le SRD ?

    Fermer
    PEA

    Qu'est-ce que le PEA ?

    Fermer

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter VINCI à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter VINCI à mes listes

    Fermer

Expulsions ajournées pour les paysans de Notre-Dame-des-Landes

Reuters10/12/2015 à 15:52
    NANTES, 10 décembre (Reuters) - Aéroports du Grand Ouest 
(AGO) et les opposants historiques au projet d'aéroport de 
Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) se sont accordés jeudi 
pour ajourner la demande d'expulsion des seconds, à une date 
indéterminée, mais qui pourrait être réexaminée par la justice 
nantaise "début janvier". 
    La filiale du groupe Vinci  SGEF.PA , concessionnaire du 
projet, entendait pourtant initialement réclamer "l'expulsion 
immédiate" avec 200 euros par jour de retard et la saisie des 
cheptels d'une quinzaine de familles et d'exploitations. 
    Mais Me Erwan Le Moigne, l'un des deux avocats des 
agriculteurs, avait fait valoir que les assignations en référé 
n'avaient "pas été transmises dans des délais suffisants pour 
préparer une défense efficace".  
    Chose plus étonnante, l'avocat de Vinci s'était associé à 
leurs demandes, se disant "conscient de la brièveté des délais", 
à condition de renvoyer l'audience au début du mois de janvier 
pour tenir le calendrier opérationnel des travaux, qui doivent 
être lancés pour le début de l'année 2016. 
    Le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de 
Nantes s'était néanmoins opposé à leurs demandes de renvoi, même 
concordantes, comme la loi le lui permet. 
    "Le débat juridique est clairement circonscrit, et 
totalement prévisible depuis plusieurs années", avait justifié 
Pierre Gramaize.  
    Les avocats de Vinci et des agriculteurs de 
Notre-Dame-des-Landes se sont finalement appuyés sur un autre 
article du code de procédure civile, qui s'impose cette fois-ci 
au juge, pour obtenir conjointement le retrait de l'affaire du 
rôle du tribunal. Il appartiendra désormais à Aéroports du Grand 
Ouest de refaire une demande d'expulsion des intéressés. 
    Cet ajournement des demandes d'expulsion - accueilli par des 
cris de joie de 300 opposants au projet d'aéroport réunis à 
l'extérieur du Palais de justice de Nantes - survient trois 
jours après la conclusion d'un accord électoral entre Christophe 
Clergeau (PS) et Sophie Bringuy (EE-LV) en vue du second tour 
des élections régionales en Pays de la Loire. 
    Celui-ci, qui prévoit la réalisation d'ici septembre 2016 
d'une "étude indépendante" sur l'optimisation de l'actuel 
aéroport de Nantes, dénonçait "l'accélération brutale" et 
"incompréhensible" des procédures d'expulsion.  
    "Pour nous, ces expulsions ne peuvent pas intervenir sans 
mise en oeuvre effective du transfert d'aéroport", écrivent les 
candidats socialiste et écologiste, qui actent dans ce document 
leur "fort désaccord" sur Notre-Dame-des-Landes. 
 
 (Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse) 
 

Valeurs associées

+0.65%

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.