Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Exportations, dépenses publiques soutiennent l'économie allemande

Reuters24/08/2016 à 10:04
 (Actualisé avec détails) 
    par Michael Nienaber 
    BERLIN, 24 août (Reuters) - Le rebond des exportations, la 
hausse des dépenses publiques et la solidité de la consommation 
des ménages ont plus que compensé la faiblesse de 
l'investissement au deuxième trimestre en Allemagne pour 
permettre à la première économie européenne de connaître une 
croissance modeste. 
    L'Office fédéral de la statistique a confirmé mercredi sa 
première estimation de la croissance allemande au deuxième 
trimestre, avec un produit intérieur brut (PIB) en hausse de 
0,4% par rapport aux trois premiers mois de l'année et de 3,1% 
sur un an. 
    En raison notamment de la douceur de l'hiver, la croissance 
allemande avait été plus vigoureuse au premier trimestre, de 
0,7% par rapport aux trois mois précédents. 
    Les exportations allemandes ont rebondi au deuxième 
trimestre après leur piètre performance du début d'année, en 
hausse de 1,2% sur le trimestre. Avec la contraction de 0,1% des 
importations, le commerce extérieur a contribué à hauteur de 0,6 
point à la croissance du PIB sur la période avril-juin. 
    "Cette fois, la croissance est venue essentiellement du 
commerce extérieur et pas tant que ça de la demande intérieure", 
a commenté Holger Sandte, économiste chez Nordea Bank, ajoutant 
que le redressement des prix de l'énergie devrait peser sur la 
consommation dans les mois à venir. 
    "Mais malgré quelques risques, les perspectives économiques 
sont correctes", a-t-il poursuivi. "L'important excédent 
budgétaire donne de la marge pour, par exemple, accroître 
davantage les investissements publics." 
    L'excédent budgétaire a atteint 18,5 milliards d'euros, soit 
1,2% du PIB, au premier semestre 2016, selon l'Office fédéral de 
la statistique, un montant record depuis la réunification de 
l'Allemagne en 1990. 
    Environ la moitié de cet excédent provient du budget 
fédéral, gonflé par la hausse des recettes fiscales liée à la 
bonne santé économique du pays, à un emploi record et à une 
consommation vigoureuse. 
    Les administrations régionales et locales ainsi que le 
système de protection sociale ont aussi dégagé des excédents. 
    Sur la période avril-juin, les dépenses publiques ont 
progressé de 0,6% et contribué pour 0,1 point à la croissance, 
tout comme la consommation, qui a augmenté de 0,2%. 
    Les investissements dans la construction et les équipements 
se sont en revanche contractés de 2,1%, retirant 0,4 point à la 
croissance du PIB. 
    "Le talon d'Achille de l'économie (allemande) demeure 
néanmoins le manque de nouveaux investissements", souligne 
Carsten Brzeski, économiste chez ING Bank. "Pour relancer 
l'investissement dans une économie vieillissante, il faut un 
soutien public." 
    Le gouvernement allemand s'attend à une croissance du PIB de 
1,7% cette année, comme en 2015. 
     
    Tableau:   
 
 (Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid 
Exbrayat) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

115.2 +0.22%
5637.51 +0.41%
16.285 +3.00%
11.865 +0.89%
0.51 -0.20%
7.066 +0.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.