Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

EXCLUSIF-Vodafone et Iliad discutent d'un rapprochement en Italie-sources
information fournie par Reuters22/01/2022 à 14:30

par Pamela Barbaglia et Elvira Pollina

LONDRES, 22 janvier (Reuters) - Iliad et Vodafone VOD.L sont en pourparlers pour nouer un accord qui permettait de fusionner leurs filiales respectives en Italie afin de mettre fin à une concurrence féroce dans le secteur télécoms dans la troisième économie de la zone euro, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier.

Des discussions entre les deux groupes sont en cours et les deux parties étudient activement le moyen de conclure un rapprochement, ont ajouté les sources sous couvert d'anonymat.

Iliad, retiré de la Bourse depuis son rachat par son fondateur et dirigeant Xavier Niel, travaille avec la banque d'investissement Lazard LAZ.N sur ses projets stratégiques en Italie, a déclaré l'une des sources, qui précise qu'un accord n'est toutefois pas certain.

En cas de succès de leur rapprochement en Italie, le nouvel ensemble disposerait dans la péninsule d'une part de marché dans le mobile d'environ 36% et d'un chiffre d'affaires combiné de près de six milliards d'euros.

Iliad et Vodafone n'ont pas souhaité faire de commentaire, tandis que Lazard n'était pas disponible dans l'immédiat.

La maison-mère de Free en France, qui fera ses débuts dans le haut débit filaire en Italie le 25 janvier, a étudié ces derniers mois plusieurs options pour se renforcer dans la péninsule, dans un contexte d'appétit pour des acquisitions dans le secteur, ont indiqué les sources.

Le fonds américain KKR KKR.N a formulé à la fin de l'année dernier une proposition d'achat de 10,8 milliards d'euros à Telecom Italia TLIT.MI . nL8N2SC0LO

Xavier Niel, qui a créé Iliad en 1990 et siège au conseil d'administration de KKR comme administrateur indépendant, veut jouer le rôle de faiseur de rois sur le marché italien fragmenté des télécoms où il a lancé une guerre des prix en 2018 à son arrivée dans la péninsule.

Les dirigeants du secteur plaident depuis longtemps pour une réduction du nombre d'acteurs en Italie, estimant qu'un passage de quatre opérateurs mobiles (TIM, Vodafone, WindTre et Iliad) à trois, permettrait de libérer des synergies de coûts et d'accroître les marges.

Benedetto Levi, l'administrateur délégué d'Iliad Italie, a déclaré le 13 janvier que le groupe était ouvert à l'achat d'un opérateur concurrent.

"Si une entreprise, dans son ensemble ou en partie, devient disponible sur le marché, nous l'examinerons sans aucune idée préconçue", avait-t-il déclaré au quotidien financier Il Sole 24 Ore.

Nick Read, le directeur général de Vodafone, avait déclaré, pour sa part, le 17 novembre qu'une consolidation était nécessaire en Europe, notamment en Italie, en Espagne et au Portugal où "tous les acteurs souffrent".

(Reportage Pamela Barbaglia à Londres et Elvira Pollina à Milan, avec la contribution de Mathieu Rosemain à Paris; version française Claude Chendjou)

Valeurs associées

MIL -0.22%
Tradegate -1.29%
LSE +2.22%
XETRA -0.92%
OTCBB -3.18%
NYSE +2.68%
NYSE +1.91%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.