Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Exclusif AOF : Interview de Florian Roger, responsable de la recherche d'Exane Solutions "Au deuxième semestre, le mot clé, sera "persistance""
information fournie par AOF09/07/2021 à 16:01

(AOF) - Exane Solutions affiche sa confiance quant à la reprise économique et à l'évolution des marchés… A moins que le variant Delta ne joue les " blacks swans ". Interrogé par AOF, Florian Roger, responsable de la recherche d'Exane Solutions, livre son analyse.

Comment appréhendez-vous le second semestre ?

En début d'année, nous estimions que l'exécution serait clé pour le premier semestre 2021. Les annonces de vaccin et les politiques de relance avaient suscité l'espoir à l'automne 2020, encore fallait-il que l'exécution soit au rendez-vous. Elle a été favorable. Les marchés ont gagné environ 15%. Au deuxième semestre, le mot clé, sera "persistance". Nous sommes désormais sur un plateau élevé, tant en termes de valorisation que de conjoncture économique. Pour autant, nous pensons que les actions ont encore un potentiel de progression de 10% à 15%. La poursuite de la reprise sera soutenue, selon nous, par l'épargne record des ménages et la résilience de l'investissement des entreprises grâce aux plans de relance.

Quel est le principal risque pour vos prévisions ?

Les derniers indicateurs témoignent de la solidité de la reprise tant aux Etats-Unis qu'en Europe. L'évolution du variant Delta est cependant à surveiller lors des prochaines semaines car il constitue potentiellement le " black swan " qui peut remettre en cause ces perspectives. Un retour à des mesures sanitaires drastiques apparaît peu probable dans la mesure où les vaccins semblent limiter les cas graves et un nouvel engorgement des hôpitaux. Néanmoins, si le variant venait à retarder et à altérer la réouverture des économies, cela pourrait engendrer une forte correction des actifs risqués car ce scénario n'est aujourd'hui pas intégré par les marchés.

Etes-vous préoccupé par l'inflation ?

Au printemps, les anticipations d'inflations se sont renforcées entrainant les taux longs dans leur sillage. Depuis le début de l'été toutefois, on assiste à un mouvement inverse en raison notamment des propos rassurants de la Fed. Pour autant, compte tenu des plans de relance massifs mis en place par les États et les banques centrales, nous pensons que le régime d'inflation de ce nouveau cycle sera plus élevé que le précédent. Ainsi, nous pensons que le taux à 10 ans américain pourrait atteindre les 1,75% d'ici la fin de l'année.

Quel est votre positionnement sur les actions ?

Notre vision d'une croissance robuste combinée à une inflation plus élevée qu'auparavant nous incite à confirmer notre biais constructif, cyclique et " value " : secteurs sensibles à la pentification des courbes des taux : valeurs de consommation indexées à l'inflation, bénéficiant des stratégies budgétaires comme des Etats et notamment du " green new deal ". Face à la montée du populisme, ou simplement de la fragmentation de la société, les gouvernements ont compris qu'ils devaient désormais concentrer leurs efforts sur le pouvoir d'achat et le maintien de services publics de qualité.

Propos recueillis par Pierre-Jean Lepagnot

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.