Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Eutelsat pénalisé par les objectifs de revenus
information fournie par AOF30/07/2021 à 10:58

(AOF) - L'action Eutelsat chute de 6,52% à 9,23 euros, ses prévisions ayant déçu les investisseurs. Sur le nouvel exercice 2021/22 débuté fin juin, l'opérateur de satellites vise un chiffre d’affaires des activités opérationnelles compris entre 1,11 et 1,150 milliard d’euros. Les investissements « Cash » continueront d’être contrôlés et ne dépasseront pas 400 millions d’euros par an pour chacun des trois prochains exercices.

Le groupe continuera de mettre en oeuvre toutes les mesures permettant de maximiser la génération de cash-flow, notamment l'exécution du plan LEAP 2, qui vise à générer des économies annuelles de 20 à 25 millions d'euros d'ici l'exercice 2021-22.

Dans ce contexte, l'objectif de cash-flow libre discrétionnaire ajusté pour l'exercice 2021-22 s'établit entre 400 et 430 millions d'euros à un taux de change euros/dollars de 1,20, représentant une augmentation de 30 millions d'euros à taux constant par rapport à l'objectif précédent compris entre 370 et 400 millions d'euros au même taux de change euros/dollars. Le cash-flow libre discrétionnaire ajusté est attendu en croissance au cours des exercices 2022-23 et 2023-24.

Eutelsat maintient son objectif d'une structure financière saine pour soutenir des notations de crédit sollicitées de qualité " investissement ", et il continuera de viser, à moyen terme, un ratio d'endettement net sur Ebitda d'environ 3. Dans le même temps, le groupe continuera de servir un dividende stable ou progressif.

Sur l'exercice 2020/2021, le résultat net attribuable au groupe ressort à 214 millions d'euros, en baisse de 28,1 %. L'EBITDA s'élève à 922 millions d'euros, en repli de 6,4 %. La marge d'EBITDA s'établit à 74,7 % contre 77,1 % un an plus tôt. " Cette évolution reflète la baisse du chiffre d'affaires, l'effet dilutif de la consolidation de BigBlu Broadband Europe et un élément spécifique négatif lié aux provisions pour créances douteuses associées principalement à des clients en Connectivité Mobile dans le contexte de la crise sanitaire ", a expliqué l'opérateur de satellites.

Le chiffre d'affaires s'établit à 1,234 milliard d'euros, en recul de 3,5 % sur une base publiée et de 2,9 % sur une base comparable.

AOF - EN SAVOIR PLUS

La presse magazine en effervescence

En deux ans cette presse a considérablement évolué en France. Les trois groupes leaders (Lagardère, Bertelsmann et Mondadori) se sont quasiment désengagés pour laisser la place à de nouveaux acteurs. Le groupe Lagardère ne conserve aujourd’hui que « Paris Match » et le « JDD ». Les titres « Elle », « Version Femina », « Télé 7 Jours », « France Dimanche », « Ici Paris » ont été cédés à un nouvel entrant, Czech Media Invest (CMI), contrôlé par le tchèque Daniel Kretinsky.

Pascal Chevalier, issu de la Net économie, s’est, lui, emparé de Mondadori France (« Grazia », « Biba », « Closer », « Science & Vie ») l’an passé, après avoir repris « Marie France » en 2013. Son groupe dispute désormais la position de leader avec Prisma Media qui pourrait tomber dans le giron de Vivendi, contrôlé par Vincent Bolloré. Prisma Media détient notamment les titres « Femme Actuelle », « Geo », « Gala », « Voici », « Télé-Loisirs » et « Capital ».

Valeurs associées

Euronext Paris +1.61%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.