Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Eurotunnel se bat sur plusieurs fronts

Le Revenu25/07/2013 à 18:45

(lerevenu.com) - Le premier semestre d'Eurotunnel s'est soldé par un chiffre d'affaires en hausse de 10% à 509 millions d'euros. Principale source de revenus du groupe, l'exploitation de la liaison fixe sous la Manche se décompose en trafic des navettes Eurotunnel pour les camions (-7%), voitures (+2%) et autocars (+12%), et en trafic ferroviaire de passagers (+2%) et de trains de marchandise (+12%). Le chiffre d'affaires de toute cette branche a totalisé 367 millions (+1%). Par ailleurs, Europorte qui regroupe les filiales de fret ferroviaire d'Eurotunnel a vu ses ventes progresser de 11% à 112 millions d'euros. Enfin, la nouvelle activité maritime (MyFerryLink), elle, a engrangé 30 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Hormis MyFerryLink, en perte de 16 millions d'euros, les deux autres grandes activités d'Eurotunnel ont dégagé une marge d'exploitation positive de 215 millions d'euros, en progression de 8%. Après 35 millions d'euros d'investissements (-38,5%) et un service de la dette de 138 millions (+12%), le résultat net semestriel a toutefois plongé dans le rouge (-18 millions), en raison de la perte nette de 19 millions de la nouvelle activité de ferries. Sans MyFerryLink, Eurotunnel aurait dégagé un bénéfice net stable de 1 million d'euros. Le bon résultat d'exploitation, en hausse de 11 millions, hors les ferries, a d'ailleurs pu être obtenu même après le premier remboursement de capital de la dette, pour un montant de 30 millions d'euros.

La perte d'exploitation de la nouvelle activité de location de trois ferries à la SCOP MyFerryLink qui les exploite entre Calais et Douvres, n'est pas une surprise. La décision de la Commission de la concurrence britannique qui projette d'interdire l'accès au port de Douvres de ces ferries met toutefois en péril la survie de l'activité de l'ex-SeaFrance. L'incertitude a d'ores et déjà pesé sur le chiffre d'affaires de la société qui a néanmoins transporté 116.885 voitures et autocars et 141.377 camions, au premier semestre.

Enfin, Eurotunnel se bat sur un autre front, avec le principal locataire de son réseau ferré, Eurostar. La filiale à 55% de la SNCF a, en effet, déposé une plainte auprès de la Commission intergouvernementale, pour les deux griefs suivants : le manque de transparence du système de péage d'Eurotunnel et l'aspect discriminatoire du système. Dans la même veine, la Commission européenne juge aussi que les tarifs d'accès au tunnel sont excessifs et freineraient la croissance du trafic ferroviaire. Les Etats français et britanniques ont deux mois pour répondre à l'injonction de la Commission.

Une fois de plus, Eurotunnel doit donc ferrailler avec Eurostar qui s'est déjà fait débouter en 2005 de plaintes similaires déposées en 2001 et réclame, à nouveau, un abaissement de moitié du tarif des péages versés à Eurotunnel. La filiale de la SNCF a pourtant réussi à dégager un profit d'une centaine de millions d'euros en 2012, fait valoir Jacques Gounon, P.-D.G. d'Eurotunnel : « Le péage transmanche est 28 fois moins cher que celui de LVG Nord, 1,9 fois moins cher que la ligne HS1 en Angleterre et cinq fois moins cher que le viaduc de Millau ».

Le risque d'une diminution de moitié du tarif versé par Eurostar, s'il devait être imposé par la Commission européenne, priverait Eurotunnel de 140 millions d'euros de recettes par an, et provoquerait « une faillite immédiate » de la société, argumente Jacques Gounon. Le dirigeant d'Eurotunnel attribue l'action de la filiale de la SNCF à sa crainte de « la pression concurrentielle qu'exercera la Deutsche Bahn », lorsque les trains de l'opérateur ferroviaire allemand emprunteront le tunnel sous la Manche d'ici trois ans.

Rester encore à l'écart.

Cette analyse a été élaborée par Le Revenu et diffusée par BOURSORAMA le 25/07/2013 à 18:45:25.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

Mes listes

valeur

dernier

var.

ADP
179.8 +0.17%
CGG
2.11 -2.94%
40.41 -1.51%
51.49 -0.62%
4.005 -0.62%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.