Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Eurotunnel confirme ses objectifs, vers l'arrêt de MyFerryLink

Reuters22/07/2014 à 09:24

par Gilles Guillaume et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Eurotunnel a confirmé mardi ses objectifs financiers après un premier semestre toujours soutenu par la reprise économique au Royaume-Uni, et dit s'attendre à ce que son activité MyFerryLink s'arrête à la fin de l'année, menaçant 600 emplois.

L'opérateur du tunnel sous la Manche vise toujours un Ebitda de 460 millions d'euros en 2014, et d'au moins 500 millions en 2015. Au premier semestre, il a réalisé un chiffre d'affaires de 559 millions d'euros, en hausse de 8% par rapport à une base de comparaison retraitée à taux de changes constants, et dégagé un Ebitda de 216 millions (+6%).

"Eurotunnel continue de profiter de la reprise de l'économie britannique et séduit par son offre de navettes fréquentes", dit le groupe dans un communiqué.

L'activité Eurostar a franchi pour la première fois au premier semestre le seuil des cinq millions de passagers, malgré les perturbations provoquées par la grève de juin à la SNCF.

Ce mouvement a également perturbé l'activité train de marchandises de la filiale Europorte, pour un préjudice estimé entre un et deux millions d'euros.

"Nous sommes en train d'élaborer une réclamation (...) nous réclamons une compensation" à RFF, a déclaré Jacques Gounon, PDG d'Eurotunnel, au cours d'une téléconférence de presse, estimant que la suite réservée à cette démarche constituerait un test pour la nouvelle réforme ferroviaire.

LA BALLE DANS LE CAMP DES GOUVERNEMENTS

Jacques Gounon a également dit s'attendre à ce que le service de ferries qu'il a lancé en 2012 sous la marque MyFerryLink, avec les navires rachetés à SeaFrance dans le cadre de sa liquidation financière, s'arrête à la fin de l'année comme le réclame l'autorité britannique de la Concurrence.

Le régulateur s'apprête à donner six mois à Eurotunnel pour se conformer à l'interdiction faite aux ferries de sa filiale de relier Calais à Douvres, au motif que le niveau de concurrence actuel n'est pas soutenable pour le transport transmanche.

"Nous allons demander à ce que notre appel soit suspensif, mais nous n'avons que très peu de chances d'obtenir gain de cause", a dit Jacques Gounon. "Face à cette obligation d'arrêt, l'hypothèse la plus vraisemblable pour la fin de l'année, c'est que MyFerryLink sera arrêté même si le processus d'appel continue au-delà."

Interrogé sur la seconde éventualité envisagée par le régulateur britannique, la recherche d'un autre propriétaire pour MyFerryLink, Jacques Gounon a répondu que les conditions de la reprise des navires de SeaFrance interdisait la cession des bâtiments avant 2017.

"Nous sommes clairement dans une impasse, c'est un sujet qui nous dépasse, j'en appelle aux gouvernements français et britannique pour qu'ils interviennent", a-t-il ajouté. "Est-ce qu'il y a des possibilités pour le gouvernement de trouver des formules de chômage partiel, intégral ou autre, pour maintenir la Scop en vie jusqu'au moment où nous gagnerons l'appel ? C'est ça la bonne question."

MyFerryLink a réalisé au premier semestre un chiffre d'affaires de 39 millions d'euros, en hausse de 31%, soit 7% environ du chiffre d'affaires total du groupe Eurotunnel.

(Edité par Jean-Michel Bélot)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.