Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Européennes-Macron souhaite une plateforme "progressiste" fin 2018

Reuters05/09/2018 à 21:07
    * Christophe Castaner (LaRem) en tournée en Europe 
    * Paris défend l'idée de "plusieurs chefs de file"
    * Macron au Luxembourg jeudi, voit Merkel vendredi

    PARIS, 5 septembre (Reuters) - Emmanuel Macron souhaite que
la plateforme "progressiste" qu'il appelle de ses voeux en vue
des élections européennes du 26 mai soit constituée à la fin de
l'année ou au tout début de l'année prochaine, a indiqué
mercredi une source à l'Elysée.
    A neuf mois du vote, qui constituera le premier test
électoral pour le chef de l'Etat depuis son accession au
pouvoir, les partis politiques européens commencent à fourbir
leurs armes avant ce scrutin qui devrait être dominé par la
question migratoire, source de crispations entre Etats membres.
    A Bruxelles, l'eurodéputé conservateur allemand Manfred
Weber a annoncé mercredi qu'il entendait être candidat du Parti
populaire européen (PPE) pour les élections et devenir le
prochain président de la Commission européenne  .  
    En France, le chef de file du parti présidentiel La
République en Marche (LaRem) Christophe Castaner a entamé cet
été une tournée européenne à la recherche d'alliés dans d'autres
pays de l'UE. Mardi, il s'est notamment entretenu à Bruxelles
avec plusieurs eurodéputés, dont président du groupe des
Libéraux et démocrates (Alde) Guy Verhofstadt.
    "L'idée c'est qu'il puisse y avoir une forme de coalition
pour l'élection qui rassemble les progressistes sur une
plateforme commune qui peut aller au-delà des appartenances
politiques bien structurées qu'on connaît", explique une source
à l'Elysée.     
    "On est dans un moment européen grave où il faut savoir se
recomposer parce que le camp nationaliste lui ne va pas hésiter
à se recomposer, il ne faut donc pas rester prisonnier des
étiquettes politiques", ajoute cette source. 
    Partant du principe que la campagne électorale ne débutera
véritablement qu'en début d'année, il faut avoir "une plateforme
commune" "vers décembre-janvier".
    
    OFFRE POLITIQUE    
    Les élections européennes, qui se dérouleront entre le 23 et
le 26 mai dans les 27 Etats membres, se tiennent dans un
contexte compliqué, marqué par la sortie programmée de la
Grande-Bretagne du bloc communautaire fin mars et la montée des
formations nationalistes dans plusieurs pays.
    La tension s'est avivée ces dernières semaines entre les
partisans d'une ligne dure en matière de migrations, défendue
notamment par des responsables italiens et autrichiens, et ceux
d'une ligne "progressiste", revendiquée entre autres par
Emmanuel Macron. 
    "Il s'agit de présenter une offre politique qui montre que
les progressistes savent se rassembler parce que sinon ils vont
se faire balayer, qu'ils savent proposer des solutions qui
répondent à la peur qu'exprime le vote nationaliste, sans
sombrer dans le repli généralisé", note la source à l'Elysée.
    A la question de savoir qui pourrait incarner cette
plateforme, cette source défend l'idée "d'un ou des chefs de
file" qui "porteraient cette plateforme un peu partout en
Europe".
    "Il ne faut pas être obsédé par l'idée qui a été mise sur la
table en 2014 selon laquelle il faille absolument une personne
pour toute l'Europe", dit-elle. "Ce n'est pas tellement la
question des Spitzenkandidaten qui est importante parce ce que
ce n'est pas ça que les électeurs veulent voir en priorité. Ce
qu'ils veulent voir c'est quel est le programme sur cinq ou six
grand thèmes que les gens qui se présentent à eux veulent faire
pour l'Europe et avec qui ils sont capables de le faire, c'est
là-dessus qu'on va travailler". 
    Un an après son discours de la Sorbonne dans lequel il avait
fait une série de propositions pour relancer l'UE, Emmanuel
Macron a poursuivi cet été et à la rentrée son offensive
diplomatique européenne dans un contexte toutefois nettement
moins favorable qu'au moment de son élection. 
    Une semaine après un déplacement en Europe du Nord et à la
veille d'une rencontre avec Angela Merkel à Marseille, il est
attendu jeudi au Luxembourg pour un déjeuner de travail avec
Premier ministre du Grand-Duché Xavier Bettel, le chef du
gouvernement belge Charles Michel et le Premier ministre du
Pays-Bas Mark Rutte, suivi d'une consultation citoyenne. 

 (Marine Pennetier, édité par Nicolas Delame)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.