Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Europe: vent d'inquiétude après les élections
information fournie par Cercle Finance 10/06/2024 à 11:30

(CercleFinance.com) - Les places boursières européennes sont en berne ce matin avec -0,4% à Londres, -0,8% à Francfort et surtout -2% à Paris qui dévisse au lendemain du séisme politique constitué par l'annonce de la dissolution de l'assemblée nationale et donc de la convocation de nouvelles élections législatives, les 30 juin & 7 juillet.

'Le RN pourrait s'emparer du pouvoir au niveau intérieur s'il devait remporter le scrutin tandis que Macron serait toujours en charge de la politique internationale', s'inquiètent les analystes de Danske Bank.

La semaine sera principalement rythmée mercredi soir par les décisions du FOMC, le comité de politique monétaire de la Fed, qui devrait selon toute logique se solder par un nouveau 'statu quo' sur les taux.

Après l'assouplissement de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dernier, les investisseurs s'attendent à que la renouvelle son approche consistant à faire preuve de patience avant de commencer à réduire les siens.

Suite aux chiffres de l'emploi américains meilleurs que prévu publiés vendredi, Jerome Powell, le président de l'institution, devrait conserver une approche prudente vis-à-vis du marché du travail et de l'inflation.

Les investisseurs seront particulièrement attentifs aux prévisions que dévoilera la Fed à l'occasion, et notamment aux 'dot plots', les prévisions en matière d'évolution de taux établies par ses principaux responsables.

'Les nouvelles projections du FOMC pourraient prévoir deux réductions de taux cette année, mais la tendance devrait être davantage orientée vers moins de réductions', prédisent les équipes de J. Safra Sarasin.

Le communiqué de la Fed sera précédé mercredi dans la journée des derniers chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis, qui alimenteront le débat sur la persistance de l'inflation qui anime les marchés financiers depuis des mois.

Des chiffres plus élevés que prévu mettraient la pression sur la Réserve fédérale pour décaler encore ses baisses, avec le risque de faire repartir à la hausse des rendements obligataires qui se sont récemment tendus.

Aux Etats-Unis, le rendement des Treasuries à dix ans grimpe vers 4,45%, loin des plus bas de trois mois qu'il avait atteint au milieu de la semaine dernière. Le bund allemand de même échéance grimpe à 2,64% et l'OAT française à 3,18%.

Dans l'actualité des sociétés européennes, Roche fait savoir que la Commission européenne a autorisé son Alecensa comme premier et unique traitement adjuvant ciblé pour les personnes atteintes d'un cancer du poumon ALK-positif à un stade précoce.

De plus, un test moléculaire quatre-en-un de Roche pour le SRAS-CoV-2, les virus grippaux A/B et le RSV reçoit l'autorisation d'utilisation d'urgence de la FDA américaine.

De son côté, AstraZeneca a annoncé lundi que l'autorité américaine du médicament (FDA) avait accordé une revue prioritaire à son anticancéreux Tagrisso dans le traitement d'une forme particulière du cancer bronchique.

GSK a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Arexvy (vaccin contre le virus respiratoire syncytial (VRS), avec adjuvant) pour la prévention de la maladie des voies respiratoires inférieures (LRTD) due au VRS chez les adultes âgés de 50 à 59 ans qui présentent un risque accru.

bp annonce avoir formé une nouvelle alliance avec Worley axée sur l'amélioration de l'efficacité et de la création de valeur au sein de l'organisation mondiale des projets sur sites de bp.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.