Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Europe : la pandémie mine le moral boursier
information fournie par Cercle Finance15/07/2021 à 11:50

(CercleFinance.com) - Si Londres se maintient à son équilibre, les autres grandes places européennes cèdent du terrain (-0,8% à Francfort, -0,5% à Paris), la pandémie de Covid-19 demeurant au centre des préoccupations des opérateurs.

'Aux Pays-Bas, le nombre de nouvelles infections a été multiplié par six en une semaine seulement. En Allemagne également, la variante delta se répand de plus en plus vite', souligne Commerzbank dans son point du matin.

La banque allemande note aussi que l'économie chinoise a progressé de 7,9% en glissement annuel au deuxième trimestre 2021, conformément aux attentes du marché, mais avec une consommation qui 'semble encore tiède, ce qui est devenu un casse-tête pour Pékin'.

'Nous maintenons toujours un ton généralement prudent sur les perspectives économiques de la Chine au second semestre 2021, en raison des risques cycliques imminents et des incertitudes toujours élevées sur les fronts viral et géopolitique', poursuit-elle.

L'après-midi s'annonce chargée en termes de statistiques aux Etats-Unis, avec les indices d'activité Empire State et Philly Fed, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, ainsi que les prix à l'importation et la production industrielle pour juin.

Dans l'actualité des valeurs, Siemens Gamesa dévisse de 14% à Madrid, sanctionné pour l'abaissement par l'équipementier pour énergies renouvelables de ses objectifs de marge d'EBIT ajusté et de revenus pour son exercice 2020-21.

De même, TomTom plonge de 16% à Amsterdam, le spécialiste des systèmes de navigation ayant lancé un avertissement au titre de 2021, invoquant notamment les problèmes d'approvisionnement et de logistique que rencontre le secteur automobile.

Daimler reste à peu près stable à Francfort, bien que les résultats préliminaires trimestriels du constructeur automobile laissent entrevoir un EBIT ajusté de 5,42 milliards d'euros au deuxième trimestre, largement au-dessus du consensus.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.