Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Europe : l'Allemagne doit lâcher du lest, la France doit s'affirmer (SSgA)

Boursorama26/11/2014 à 17:07

Pour SSgA, l'Allemagne impose toujours trop de rigueur économique en Europe. L'Espagne a mené de bonnes réformes mais la France reste trop atone.

Dressant un premier bilan de l'année 2014, l'asset manager américain State Street Global Advisors (SSgA) estime que l'Europe devrait améliorer d'urgence sa politique économique pour sortir de ses difficultés en 2015.

On ne s'en étonnera pas : le bilan européen de l'année 2014 est contrasté. Heureusement, le paysage n'est pas tout noir : plusieurs améliorations notables ont marqué l'économie européenne cette année. Toutefois, rien n'a changé concernant un certain nombre de problèmes profonds qui restent toujours les mêmes depuis plusieurs années.

Un paysage économique contrasté

Pour SSgA, la croissance européenne devrait s'établir à 0,8% cette année et 1% l'année prochaine. Ces chiffres sont jugés très faibles, de même que le paysage économique est jugé très fragmenté, le marché du travail est mauvais, l'inflation est trop basse et le crédit privé -synonyme d'investissements- a continué de se contracter de manière préoccupante au cours de l'année.

Certains points positifs doivent toutefois être soulignés concernant le Vieux continent. Ainsi, le taux de chômage moyen de l'UE a commencé à régresser cette année, et cette tendance devrait se poursuite tout au long de l'année 2015. Autre point positif selon SSgA : les derniers stress tests réalisés par la BCE sont « crédibles pour la première fois depuis leur mise en pratique » - soulignant au passage les résultats sujets à débat des précédents tests réalisés en pleine crise financière. Dans la même idée, l'Asset Quality Review, qui se rapproche des stress tests, a permis cette année de rassurer les investisseurs sur le système bancaire européen qui avait concentré la défiance il y a trois ans.

L'Allemagne trop compétitive doit accepter l'inflation

Concernant la politique européenne, SSgA n'hésite pas à suggérer des solutions qui pourraient être mises en œuvre pour améliorer la situation. Il serait ainsi bénéfique pour l'économie européenne que l'Allemagne laisse temporairement remonter son niveau d'inflation, de manière à entraîner une hausse du niveau des prix de ses produits. Certains s'étonneront de cette préconisation ; des explications s'imposent.

En effet, les autres pays de l'UE pourraient profiter de cette hausse des prix allemands pour redevenir plus compétitifs grâce à une pression moins forte exercée sur leur propre niveau de prix. De cette manière, les entreprises des pays voisins de l'Allemagne auraient davantage de largesses financières, leur permettant d'être plus dynamiques.

Est-ce une manière de pénaliser l'Allemagne pour relancer les pays périphériques ? Non, explique SSgA. Le bénéfice tiré de cette inflation à l'échelle du Vieux continent ne se ferait pas au détriment de l'économie allemande dont les produits, associés à une image de fiabilité, devraient continuer de se vendre sans difficulté même à des prix sensiblement moins compétitifs. De même, l'activité relancée dans le reste de l'Europe créerait davantage de demande à moyen-long terme, et les ventes de l'Allemagne pourraient ainsi en bénéficier. L'opération serait ainsi gagnante pour tout le monde.

Espagne, Italie et France : des politiques économiques contrastées

Quant aux autres pays européens, les politiques économiques actuellement suivies aboutissent à des résultats contrastés. SSgA souligne les efforts de réformes réalisés en Espagne et qui « commencent à porter leurs fruits ». Les investisseurs semblent en être conscients : l'indice MSCI Spain a ainsi progressé de 80% depuis 2012 (dans des proportions semblables à l'indice national Ibex 35).

En Italie, les réformes sont insuffisantes. Le PIB devrait se contracter de 0,2% cette année. SSgA souligne l'importance d'accélérer le rythme des réformes dans la péninsule, et estime qu'une certaine amélioration devrait apparaître l'année prochaine avec une hausse du PIB estimée à 0,6%.

La France n'est pas en reste dans l'analyse. L'investisseur américain se montre déçu par l'Hexagone, dont il souligne l'insuffisance des réformes menées cette année pour redresser l'économie. De son point de vue américain, SSgA reste surpris que la seconde économie d'Europe n'ose pas se montrer plus ferme pour impulser une dynamique européenne de croissance. L'indice MSCI France (comparable à l'indice national CAC40) n'a ainsi augmenté « que » de 37% depuis 2012, sous-performant nettement de nombreux autres indices nationaux. L'absence de dynamique en France est jugée particulièrement problématique à cause de l'importance du pays au sein de la zone euro.

Xavier Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.