1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Europe: début de semaine miné par le dossier turc
Cercle Finance13/08/2018 à 10:21

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes commencent la semaine dans la morosité (-0,8% à Francfort, -0,6% à Londres, -0,5% à Paris), le dossier de la crise turque continuant de peser lourdement sur le sentiment des investisseurs.

'La voici notre crise du mois d'août', constate Aurel BGC, qui n'est toutefois 'pas convaincu qu'elle pèsera durablement sur les marchés européens ou sur Wall Street car le poids économique de la Turquie n'est pas celui de la Chine'.

'Néanmoins, la Turquie n'est pas non plus un poids plume. Le pays est membre de l'OTAN et donc, en principe, allié des Etats-Unis, mais aussi géographiquement situé à un carrefour entre l'Europe, l'Asie et le monde arabe', poursuit-il.

Aucune donnée n'est prévue ce lundi, mais les jours suivants verront par exemple la publication de plusieurs chiffres d'inflation en Europe, de la croissance allemande, ou encore des ventes de détail et de la production industrielle américaines.

Du côté des valeurs, Bayer lâche 10,9% à Francfort, plombé par la lourde condamnation infligée par la justice américaine à Monsanto, dont le géant allemand de la chimie et de la santé a finalisé l'acquisition en juin dernier.

Amadeus parvient à se hisser dans le vert (+0,7%) à Madrid, sur fond de l'annonce vendredi soir de l'acquisition de TravelClick, une plateforme de réservation hôtelière en ligne, moyennant 1,52 milliard de dollars.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer