Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

EuropaCorp récolte les fruits de sa stratégie à l'international

Reuters25/06/2015 à 18:57

EUROPACORP SE FÉLICITE DE SA STRATÉGIE À L'INTERNATIONAL

par Alexandre Boksenbaum-Granier

PARIS (Reuters) - EuropaCorp récolte les fruits de la stratégie présentée en 2011 reposant notamment sur le développement international de la société fondée par le cinéaste Luc Besson, a déclaré jeudi à Reuters son directeur général, suite au niveau de marge opérationnelle record enregistré sur l'exercice 2014-2015.

A fin mars, le taux de marge opérationnelle ressort à 31,5%, soit le plus élevé depuis l'introduction en Bourse de la société en 2007. Un an plus tôt, ce taux de marge s'établissait à 27,3%.

"C'est la résultante de la stratégie que l'on a mis en place, l'internationalisation très importante de la société", a expliqué à Reuters Christophe Lambert précisant que désormais EuropaCorp réalisait majoritairement des films et des séries TV en langue anglaise.

"Ce sont les films et les séries par définition les plus rentables parce que ce sont eux qui rencontrent le plus grand nombre de spectateurs dans le monde et qui sont capables de réaliser des performances en matière de box office inégalables, qu'aucun film en français ne peut faire", a-t-il ajouté.

Le film "Lucy", avec Scarlett Johansson et Morgan Freeman, illustre la réussite de la stratégie de la société, puisqu'il est devenu en 2014 la production française la plus vue dans le monde depuis plus de 20 ans avec près de 54 millions de spectateurs, selon des données d'uniFrance films, organisme chargé de la promotion du cinéma français dans le monde.

UNE ANNÉE SYMBOLIQUE

"Cette année est assez symbolique (...) parce qu'elle est l'année où nous commençons vraiment à voir sur nos résultats l'impact de la stratégie qui a été mise en place. C'est d'autant plus notable que nous avons eu cette année de très forts investissements", a souligné Christophe Lambert sans préciser le montant des investissements réalisés par l'entreprise.

En début d'année dernière EuropaCorp a annoncé la création de RED (Relativity Europacorp Distribution), une entreprise de distribution aux Etats-Unis co-détenue avec la société de production américaine Relativity Media.

Le groupe a également augmenté ses capacités de développement pour le cinéma et la télévision aux Etats-Unis.

"On a réalisé l'ensemble des points qui faisaient partie du plan stratégique. Aujourd'hui, on a transformé de façon assez notable le modèle économique de l'entreprise. On rentre maintenant dans une phase où l'on exécute, où on déploie", a commenté Christophe Lambert.

"Aujourd'hui, (...) on doit avoir sept films en préparation et en production en langue anglaise, ce qui n'est jamais arrivé dans l'histoire de la société (...) Ce sont les chiffres d'affaires de demain", a indiqué le dirigeant.

Ce dernier n'a toutefois donné aucun objectif financier chiffré.

L'exercice en cours sera cependant marqué par la sortie de plusieurs films, comme "Le Transporteur – Héritage" ou encore "Shut In" avec Naomi Watts.

PAS D'ACQUISITION EN VUE

S'agissant des capacités financières de l'entreprise, cette dernière a signé en 2014 une ligne de crédit d'un montant de 400 millions de dollars (357 millions d'euros), assortie d'une clause accordéon de 150 millions de dollars et une ligne de crédit secondaire de 50 millions de dollars, soit un montant total de 600 millions de dollars.

Interrogé sur l'utilisation de ces fonds, le dirigeant a indiqué à Reuters qu'ils seraient consacrés à la réalisation de films et de séries et non à l'acquisition d'autres sociétés.

Par ailleurs, Christophe Lambert n'a fait aucun commentaire sur les rumeurs ayant fait état au début du mois de négociations en vue d'un partenariat capitalistique et d'un possible retrait de la cote d'EuropaCorp.

Quant aux informations de presse évoquant les difficultés financières de son partenaire Relativity, le dirigeant a assuré qu'un éventuel défaut de la société américaine n'aurait aucun impact sur EuropaCorp.

(Alexandre Boksenbaum-Granier)

Mes listes

valeur

dernier

var.

26.36 +1.07%
0.344 -0.52%
1.968 +0.72%
17.2 -2.27%
3.99 -4.55%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.